English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

35 COM 8B.33

Biens Culturels - Les Lombards en Italie. Lieux de pouvoir (568-774 après J.-C.) (Italie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-11/35.COM/8B et WHC-11/35.COM/INF.8B1,

2. Inscrit Les Lombards en Italie. Lieux de pouvoir (568-774 après J.-C.), Italie, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii), (iii) et (vi).

3. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante;

 

Brève synthèse

Le bien en série représente la quintessence du patrimoine bâti et de l'art des Lombards subsistant aujourd'hui en Italie. Peuple d'origine germanique sédentarisé et christianisé, les Lombards assimilent les valeurs matérielles et culturelles que leur lègue le monde romain finissant. Également au contact des influences byzantines, hellénistiques et moyen-orientales, les Lombards effectuent une synthèse culturelle, architecturale et artistique unique, tant par sa diversité monumentale et stylistique que par ses différents usages civils et religieux. Il s'agit de l'une des racines majeures de la naissance du monde médiéval européen et de l'établissement de la chrétienté occidentale.

Critère (ii) : Les monuments lombards témoignent de façon exemplaire de la synthèse culturelle et artistique faite en Italie, du VIe au VIIIe siècle, entre l'héritage romain, la spiritualité chrétienne, l'influence byzantine et des valeurs issues du monde germanique. Ils préparent et annoncent l'épanouissement culturel et artistique carolingien.

Critère (iii) : Les lieux de pouvoir lombards expriment de nouvelles formes artistiques et monumentales remarquables, témoignant d'une culture lombarde caractéristique du haut Moyen Âge européen. Elle se concrétise par un ensemble culturel bien identifié et unique, dont les langages et les objectifs multiples expriment le pouvoir des élites lombardes.

Critère (vi) : La place des Lombards et de leur héritage dans la structuration spirituelle et culturelle de la chrétienté médiévale européenne est très importante. Ils ont considérablement renforcé le mouvement monastique et contribué à l'instauration d'un lieu précurseur des grands pèlerinages, à Monte Sant'Angelo, avec la diffusion du culte de saint Michel. Ils ont également joué un rôle important dans la transmission des travaux littéraires, techniques, architecturaux, scientifiques, historiques et juridiques de l'Antiquité au monde européen naissant.

Intégrité

Les biens remplissent les conditions d'intégrité, en particulier pour la justification de la série. L'application de critères de sélection rigoureux a conduit à ne pas y inclure les anciennes capitales royales lombardes et à des délimitations strictes. Ils comprennent toutefois les éléments nécessaires à l'expression de la valeur universelle exceptionnelle de la série, notamment par un état de conservation satisfaisant de ses composants.

Authenticité

Les conditions d'authenticité des éléments monumentaux, décoratifs et épigraphiques présentés sont satisfaisantes. Ils sont accompagnés d'une documentation architecturale, artistique, archéologique et historique approfondie qui justifie tant leur sélection que leur authenticité.

Mesures de protection et de gestion

Tous les biens bénéficient du plus haut niveau de protection légale, fixé par le décret législatif n° 42 du 22 janvier 2004 (Codice dei beni culturali e del paesaggio). Il s'agit d'un bien complexe dont nombre d'éléments importants sont intrinsèquement fragiles et délicats à conserver, comme les vestiges archéologiques, les peintures et les stucs. Toutefois, des mesures de conservation appropriées sont mises en place par l'État partie.

Il existe un système de gestion propre à chacun des sept biens, comprenant des intervenants multiples et variables suivant les régimes de propriété. Le réseau associatif Italia Langobardorum s'est transformé en une autorité transversale propre à assurer l'harmonisation et le suivi de la série. Un ensemble très complet de projets sont inscrits au Plan de gestion. Il serait toutefois nécessaire de les hiérarchiser en fonction de la conservation durable des biens et l'expression environnementale de leur valeur exceptionnelle. Outre les risques naturels sismiques ou d'érosion fluviale liés à certains des sites, la pression du développement touristique pourrait menacer les composants du bien les plus sensibles à la présence humaine.

 

4. Recommande que l'État partie prenne en considération les points suivants:

a) porter une attention soutenue à la conservation des peintures murales et des éléments décoratifs en stuc les plus fragiles qui peuvent être menacés par une fréquentation touristique excessive ou mal contrôlée,

b) identifier, hiérarchiser, consolider financièrement et garantir sur le long terme les projets de conservation compris dans le Plan de gestion,

c) préciser, et éventuellement renforcer les personnels permanents de l'association Italia Langobardorum,

d) examiner la possibilité d'étendre la série aux vestiges lombards de Pavie.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Italie
Session : 35COM