jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 8B.28

Biens Culturels - Ensembles de pétroglyphes de l'Altaï mongol (Mongolie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-11/35.COM/8B et WHC-11/35.COM/INF.8B1,

2. Inscrit les Ensembles de pétroglyphes de l'Altaï mongol, Mongolie, sur la Liste du patrimoine mondial, sur la base du critère (iii);

3. Prend note de la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle provisoire suivante:

 

Brève synthèse

Les Ensembles de pétroglyphes de l'Altaï mongol comprennent trois sites d'art rupestre qui abritent d'importantes concentrations de pétroglyphes et de monuments funéraires associés au développement de la culture humaine sur une période de quelque 12 000 ans. Les images les plus anciennes reflètent une époque du Pléistocène moyen (ca 11 000-6 000 ans BP) où la zone était en partie densément boisée et où les vallées offraient un habitat idéal aux chasseurs de gros gibier sauvage. Les représentations postérieures reflètent l'Holocène moyen tardif (ca 6 000-4 000 ans BP), période où le paysage de l'Altaï a pris sa forme actuelle de steppe montagneuse et où le pastoralisme des gros et petits animaux a émergé comme le mode de vie dominant, les hautes vallées servant de pâtures d'été. Les représentations les plus récentes montrent la transition vers un nomadisme équestre, avec d'importantes populations pâturant dans les hautes vallées en été et en hiver durant la période nomadique ancienne (début du Ier millénaire av. J.-C.), la période scythe (Ier millénaire av. J.-C.) et la période turcique ultérieure (VII-VIIIe siècle apr. J.-C.). D'un point de vue historique et culturel, les trois biens se complètent et se prolongent mutuellement ; tous ensemble, ils offrent la documentation en images la plus complète et intacte qui soit sur les anciennes cultures associées à une vaste région au croisement de l'Asie centrale et septentrionale. C'est pourquoi, considérés tous ensemble, les biens ont une valeur universelle exceptionnelle.

Critère (iii) : Si quelques autres sites d'Asie septentrionale affichent l'imagerie d'une période considérablement antérieure à l'âge de Bronze, aucun ne possède une somme d'images ou une intégrité de l'imagerie comparable à celle de ces sites.  Les ensembles pétroglyphiques de l'Altaï mongol apportent un témoignage exceptionnel pour la compréhension des communautés préhistoriques.  Les représentations de mammouths, de rhinocéros et d'autruches ont été identifiées avec  "la steppe à mammouths": une période où l'Asie septentrionale était nettement plus froide, plus aride, davantage couverte d'herbes folles et d'herbacées que de forêts, mais aussi peuplée d'une faune très différente. Les figures d'élans exécutées dans un style archaïque typique reflètent le passage à un environnement plus forestier à l'Holocène ancien.

Intégrité

Les délimitations des trois sites englobent toutes les images principales. Les trois sites sont, dans une certaine mesure, complémentaires, Aral Tolgoi offrant un éventail unique de représentations anciennes et les deux autres sites reflétant les cultures de l'âge du Bronze à leur apogée.

Authenticité

Aucune mesure n'a jamais été prise, de même qu'aucun processus humain n'a jamais été appliqué qui affecte l'authenticité des images d'art rupestre en question.

Mesures de protection et de gestion

Les trois sites de Tsagaan Salaa-Baga Oigor du soum d'Ulaankhus, du haut Tsagaan Gol (arts rupestres du mont Shiveet) et d'Aral Tolgoi du soum de Tsengel de Bayan-Ulgii figurent sur la liste des biens historiques et culturels placés sous la protection de l'Etat, tels qu'ils ont été classés en 2008, selon les dispositions de la Loi sur la protection du patrimoine culturel de Mongolie, 2001. Selon la Loi mongole relative aux zones spéciales protégées, 1994, la totalité d'Aral Tolgoi et la moitié de l'ensemble du haut Tsagaan Gol sont incluses dans le parc national d'Altaï Tavan Bogd. Celui-ci offre une protection aux aspects naturels de la zone, y compris aux sources d'eau, et contrôle le développement des villages et la construction d'installations sur les sites de campement pour permettre le pâturage permanent. Une version amendée de la Loi sur la protection du patrimoine culturel de la Mongolie qui contient des articles spécifiques concernant la gestion du patrimoine culturel et naturel inscrit sur la Liste indicative nationale, ainsi que des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, a été approuvée par le Cabinet du Gouvernement dans l'attente de l'approbation du Parlement.

 

4. Recommande à l'État partie de considérer les points suivants:

a) mettre en place un système de base de données pour le bien, avec un calendrier pour alimenter cette base de données en rassemblant le matériel existant pour les sites,

b) s'assurer de la mise en œuvre efficace du plan de gestion des trois sites,

c) étendre le Parc national d'Altaï Tavan Bogd pour inclure les trois sites proposés,

d) s'assurer de l'interdiction de toute activité minière dans les zones inscrites,

e) s'assurer de l'arrêt des activités illégales de construction de routes.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Mongolie
Session : 35COM