jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 7B.53

Tombes des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) (C 1022)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B.Add,

2. Rappelant que le bâtiment de la Muzibu Azaala Mpanga à Kasubi était un exemple exceptionnel d'un style architectural développé par le royaume de Buganda depuis le 13e siècle, en raison de sa conception et de son organisation spatiale, mais aussi de son élaboration et de sa taille,

3. Remercie la Directrice générale de l'UNESCO d'avoir envoyé immédiatement après l'incendie qui a entraîné la destruction du bien, une mission en avril 2010 dirigée par le Centre du patrimoine mondial et comprenant des experts du Fonds africain pour le patrimoine mondial et CRATerre-ENSAG avec pour principal objectif d'évaluer l'étendue des dégâts, et de discuter avec les autorités compétentes des mesures à prendre, y compris de son éventuelle reconstruction ;

4. Prend note des résultats de la mission de 2010, qui a observé que l'ensemble de l'édifice du Muzibu Azaala Mpanga avait été détruit, et du souhait de l'Etat partie d'entreprendre sa reconstruction ;

5. Estime que, en raison de la destruction malheureuse de la Muzibu Azaala Mpanga, le bien fait face à une grave détérioration de ses éléments architecturaux et répond donc aux critères d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril tels que définis au paragraphe 179 des Orientations ;

6. Considère également que la reconstruction du Muzibu Azaala Mpanga pourrait être justifiée à condition que la nouvelle structure soit fondée sur l'authenticité en termes de conception, de matériaux et techniques utilisés ainsi que sur son utilisation continue et :

a) qu'une logique claire pour l'ensemble du projet soit définie et convenue à l'avance, définissant la raison d'être de l'approche choisie,

b) qu'il soit dûment tenu compte des diverses options possibles, telles qu'une reconstruction comme en 2010, 1938 ou 1911 ou comme dans les années 1880, en se basant sur une documentation solide et des matériaux et techniques traditionnels ;

7. Note que l'Etat partie a soumis une stratégie de reconstruction au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, et demande qu´aucune reconstruction ne soit commencée avant que soit finalisée cet examen;

8. Estime en outre que la reconstruction du Muzibu Azaala Mpanga, sans études appropriées et le développement d'une stratégie de reconstruction arrêtée, pourrait nuire à la valeur universelle exceptionnelle restante du bien ;

9. Estime par ailleurs que la reconstruction globale du Muzibu Azaala Mpanga nécessite un suivi par les Organisations consultatives et une documentation détaillée;

10. Encourage l'Etat partie à nommer un gestionnaire de site pour le bien et à établir un mécanisme de coordination qui permettra au royaume du Buganda et autres intervenants de travailler ensemble et de partager les responsabilités au cours du processus de reconstruction ;

11.  Décide d'inscrire les Tombeaux des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) sur la Liste du patrimoine mondial en péril ;

12. Note également que l'Etat partie a soumis au Centre du patrimoine mondial, le plan de gestion 2009-2015, récemment révisé, et lui demande de veiller à sa mise en œuvre en étroite collaboration avec les principales parties prenantes du bien ;

13. Demande en outre à l'Etat partie d'inviter, le plus tôt possible, une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICCROM/ICOMOS et du Fonds africain pour le patrimoine mondial de suivi réactif sur le bien afin d'évaluer l'Etat de conservation du bien et de développer, en coopération avec l'Etat partie, des mesures correctives pour répondre aux menaces qui pèsent sur sa valeur universelle exceptionnelle, d'établir un calendrier pour leur mise en œuvre ainsi que l'Etat de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et de conseiller les parties prenantes sur la reconstruction globale du Muzibu Azaala Mpanga ;

14. Demande par ailleurs à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'Etat de conservation du bien, décrivant les progrès réalisés dans la reconstruction de Muzibu Azaala Mpanga et dans la mise en œuvre du plan de gestion 2009-2015, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-10/34.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Ouganda
Session : 34COM