English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 7A.15

Îles Galápagos (Equateur) (N 1bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 33 COM 7A.13, adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Félicite l'Etat partie pour les progrès accomplis dans la mise en œuvre de plusieurs des mesures correctives adoptées par le Comité du patrimoine mondial à sa 31e session (Christchurch, 2007) et inclues dans le Plan d'action défini en réponse au Décret présidentiel N° 270 ;

4. Accuse réception du projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle et demande à l'UICN et au Centre du patrimoine mondial de travailler en collaboration avec l'Etat partie à sa finalisation, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011 ;

5. Prend note avec inquiétude des menaces répétées envers la valeur universelle exceptionnelle du bien, liées avant tout au travail inachevé de mise en place d'une chaine d'inspection et de contrôle de la biosécurité, à l'absence récurrente de réponse efficace au développement rapide et incontrôlé du tourisme et à l'incapacité une nouvelle fois démontrée de l'autorité en charge de la gestion du bien de faire face aux importants problèmes liés à l'intégrité du parc national et de la réserve marine ;

6. Prie instamment l'Etat partie de poursuivre le renforcement des efforts accomplis dans la mise en place de toutes les mesures correctives définies pour le bien, en particulier :

a) Compléter la chaine d'inspection et de contrôle de la biosécurité en installant les équipements les plus récents sur un site unique de chargement des cargos à Guayaquil, en s'engageant à remplacer les actuels bateaux de transport de marchandises vieillissants et mal adaptés par des nouveaux bateaux conçus afin de faciliter la mise en place de mesures de contrôle de la biosécurité, et en envisageant de faire de Baltra le seul port autorisé à accueillir les cargos en provenance du continent,

b) Définir et mettre en œuvre une stratégie touristique lisible pour les Galápagos, en établissant tout particulièrement des mécanismes visant à décourager une croissance rapide et incontrôlée du nombre de visiteurs et en évaluant l'intérêt pour le bien et la faisabilité d'accorder une autorisation à la pêche sportive dans les îles, l'Etat partie étant invité à envisager la possibilité pratique d'une limitation temporaire du nombre de visiteurs pendant la définition et la mise en place de ces politiques touristiques,

c) Renforcer la capacité des services du Parc national des Galápagos à traiter efficacement les problèmes dont il a la charge,

7. Demande également à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'Etat de conservation du bien, insistant particulièrement sur les mesures correctives identifiées dans son Plan d'action en 15 points, et sur les points évoqués dans le paragraphe 6 ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011 et illustrant la façon dont les mesures correctives contribuent à répondre aux demandes liées au projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle ;

8. Décide de retirer les Iles Galapagos (Equateur) de la Liste du patrimoine mondial en péril et demande en outre au Centre du patrimoine mondial de continuer à coopérer avec l'Etat partie au suivi et à l'évaluation des progrès réalisés dans la mise en application des recommandations contenues dans le paragraphe 6 ci-dessus, conformément au projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle proposé par l'Etat partie.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-10/34.COM/7A.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Équateur
Session : 34COM