jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 7A.11

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) (N 153)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 33 COM 7A.11, adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Prend note des efforts entrepris par l'Etat partie pour satisfaire aux exigences des mesures correctives;

4. Note avec inquiétude les conclusions de la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/UICN de mai 2010 indiquant que les problèmes de la perte de biodiversité, de l'assèchement des mares et de la propagation des espèces envahissantes continuent à menacer la valeur universelle exceptionnelle du bien en dépit des efforts consacrés par l'Etat partie pour améliorer la dotation financière et les ressources humaines du Parc national du Niokolo-Koba (PNNK);

5. Note avec satisfaction que le niveau de protection dont bénéficie l'éland de Derby sur le plan national satisfait de facto la mesure corrective demandant la mise en place d'un moratoireainsi que l'augmentation du budget national et la mise en place de la brigade mobile de surveillance pour la protection du bien ;

6. Prie instamment l'Etat partie de poursuivre la mise en œuvre sans délai des mesures correctives restantes telles que révisées lors de la mission de mai 2010, ainsi que les recommandations faites par la mission:

- Mesures correctives à mettre en œuvre d'ici juillet 2011:

a) Renforcement et mise en place du dispositif de lutte anti-braconnage,

b) Renforcement du personnel en lui fournissant, dans les meilleurs délais, une formation centrée sur la protection du bien, sa gestion intégrée, les règles de sécurité, et en le dotant de l'équipement indispensable à sa mission,

c) Proposition et mise en œuvre d'alternatives concrètes au forage des puits en dehors du parc afin de minimiser la divagation du bétail, dans le contexte global de la transhumance au Sénégal (par exemple, atelier sous-régional),

- Mesures correctives à mettre en œuvre d'ici juillet 2012:

d) Actualisation du programme de suivi écologique du parc basé sur des indicateurs simples, fiables et peu coûteux à mesurer, et sur des statistiques tirées de recensements fiables des populations d'espèces menacées (lions, élands de Derby, éléphants, chimpanzés, lycaons, ...) et d'espèces clés, et l'intégrer au Plan de gestion du bien,

e) Amélioration du marquage des limites du bien et assurer une meilleure communication à ce sujet grâce à une signalétique adaptée aux spécificités de chaque communauté riveraine du bien,

- Mesures correctives à mettre en œuvre d'ici juillet 2013:

f) Mise en place d'un programme d'urgence de restauration des mares dans le périmètre du bien et sa périphérie et faire des propositions concrètes d'alternatives aux mares comme point d'eau dans le bien,

g) Réhabilitation des pistes impraticables du bien, en mettant l'accent sur toute la moitié sud du parc;

7. Demande à l'Etat partie de réaliser dès que possible un recensement des espèces clés de la faune du bien avec l'appui technique du groupe des espèces de l'UICN, qui servira de base pour suivre le rétablissement des espèces et pour le suivi écologique et invite l'Etat partie à présenter une demande d'Assistance internationale pour contribuer à son financement;

8. Fait appel à la communauté internationale pour apporter son soutien à la mise en œuvre urgente des mesures correctives révisées;

9. Reste très préoccupé par le projet de barrage à Sambangalou et prie instamment l'Etat partie de présenter une étude spécifique des impacts du barrage sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, notamment sur la réduction possible des superficies de forêts-galerie et de rôneraies dans le bien, sur la traversée du fleuve par la grande faune et sur l'alimentation en eau des cuvettes d'inondation et des mares dans le bien, avant de prendre une décision sur sa construction, conformément au paragraphe 172 des Orientations;

10. Demande également à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'Etat de conservation du bien et sur l'avancement de la mise en œuvre des mesures correctives révisées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011;

11. Demande en outre à l'Etat partie d'inviter, dès que le recensement des espèces clés de la faune du bien aura sera disponible, une mission de suivi réactif afin de faire le point sur l'Etat de conservation général du bien et l'avancement de la mise en œuvre des mesures correctives révisées;

12. Décide de maintenir le Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-10/34.COM/7A.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Sénégal
Session : 34COM