English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 8B.41

Biens Culturels - Camino Real de Tierra Adentro - (Mexique)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1.Add,

2. Inscrit le Camino Real de Tierra Adentro, Mexique, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii) et (iv);

3. Adopte la Déclaration de valeur universelle suivante:

Brève synthèse

Le Camino Real de Tierra Adentro, la route royale intérieure, est un tronçon de la Route royale intercontinentale allant de la Ville de Mexico à Santa Fe. Le bien est constitué de cinq sites inscrits au patrimoine mondial et de 55 autres sites associés à l'utilisation de la route, tels que des ponts, d'anciennes haciendas, des centres/villes historiques, un cimetière, d'anciens couvents, une chaîne de montagnes, des tronçons de route, une mine, des chapelles/temples et des grottes, répartis sur une route s'étendant sur 1 400 km entre la Ville de Mexico et la ville de Valle de Allende. Le Camino fut un phénomène extraordinaire en tant que voie de communication. L'argent métal fut le moteur qui généra la richesse et l'engagement du gouvernement espagnol et encouragea les colons à "ouvrir" le territoire du nord à l'exploitation minière, à établir les villes nécessaires à accueillir les ouvriers et à construire les forts, les haciendas et les églises. Le résultat de ce processus hautement profitable fut le développement des mines, la constructions de la route et de ponts, l'établissement de villes multiethniques, avec des bâtiments sophistiqués qui reflètent la fusion des décors espagnols et locaux, une révolution agricole dans la campagne, centrée autour des grandes propriétés foncières et des églises, et le mouvement des populations sur cette route, grandement facilité au début par l'installation de muletiers, tous éléments ayant permis le développement d'une culture particulière le long de la route. Finalement, l'abondance d'argent conduisit à un développement économique très important de l'Espagne et d'autres parties de l'Europe et une période de grande inflation économique. L'impact de la route fut très important en termes de tensions sociales ainsi que, par la suite, d'intégration sociale entre les nombreux peuples qui se trouvèrent impliqués dans le développement économique. L'ensemble des structures du bien reflète certains aspects de cet échange d'idées et de personnes le long du tronçon sud de cette route. 

Critère (ii) : Le Camino Real de Tierra Adentro devint l'une des routes les plus importantes qui reliait la couronne d'Espagne avec ses possessions du nord de l'Amérique. Le long du tronçon sud de la route se trouvent une série de sites associés au travail dans les mines et les haciendas, aux échanges commerciaux, à l'armée, à l'évangélisation et à la structure administrative destinée à contrôler l'immense territoire depuis la métropole espagnole, adaptés à l'environnement, aux matériaux et aux pratiques techniques locales qui reflètent un échange exceptionnels d'idées religieuses et culturelles.

Critère (iv) : Un ensemble de sites le long de la partie sud du Camino Real de Tierra Adentro, comprenant notamment des exemples de constructions, d'ensembles technologiques et architecturaux, illustrant une période significative de l'histoire humaine - l'exploitation coloniale espagnole de l'argent et la transformation des paysages ruraux et urbains qui en est résulté.

Intégrité

Les différentes parties composant la proposition d'inscription en série illustrent la diversité et la variété des fonctions et des composantes physiques qui reflètent l'impact du Camino Real de Tierra Adentro. Certaines de ces parties sont vulnérables au développement incontrôlé, en particulier de nouvelles routes, à la perturbation des paysages et à l'abandon physique des structures.

Authenticité

La manière particulière dont les composantes individuelles du bien reflètent l'impact global de la route doit être définie plus clairement afin que leur contribution individuelle puisse être mieux prise en compte et comprise, notamment dans le cas des biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Mesures de protection et de gestion requises

Un dispositif important de protection juridique est en place aux niveaux local, fédéral et de l'Etat. Du point de vue de l'archéologie, les sites, en particulier la route elle-même, sont moins bien protégés. L'Etat de conservation de la plupart des 60 biens est généralement bon.

Des dispositions de gestion existent au niveau fédéral, grâce à l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH), et au niveau de chacun des dix Etats concernés. Les systèmes de gestion de la majorité des composantes du bien sont satisfaisants et le rôle de supervision de l'INAH est approprié. Bien qu'il n'existe pas de cadre de travail officiel de gestion coordonnée et globale de toutes les composantes, la Conférence nationale de Gouverneurs s'est engagée à soutenir le projet du Camino Real de Tierra Adentro par la création d'un groupe de travail de coordination.

Il demeure nécessaire de définir et de protéger l'environnement des sites proposés pour inscription au-delà des zones tampon proposées quand il est associé à de structures paysagères ; de mettre en place une protection juridique pour la totalité des sites individuels ; et d'établir un système global de gestion coordonnée qui couvre tous les sites.

4. Note que les cinq biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial sont toujours des inscriptions séparées par rapport à cette inscription en série même s'ils sont clairement liés à son développement;

5. Demande à l'Etat partie de faire rapport sur les points suivants, d'ici le 1er février 2011, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e sessionen 2011:

a) fournir une déclaration succincte sur la façon dont les composants du site ont été sélectionnés,

b) étendre la zone tampon pour inclure l'environnement paysager dans les lieux situés le long de la route qui sont importants dans le contexte de la route,

c) faire rapport sur l'Etat de la mise en œuvre de la nouvelle loi relative à la protection des routes culturelles et du cadre formel de gestion coordonnée, qui englobe tous les composants situés dans les limites du bien.

 6. Prend note que ce bien en série ne sera pas étendu avec l'ajout de nouveaux éléments au Mexique.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Mexique
Session : 34COM