jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 8B.21

Biens Culturels - Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong (République de Corée)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1,

2. Inscrit les Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong, République de Corée, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères culturels (iii), et (iv);

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante:

Brève synthèse

Les deux villages de Hahoe et de Yangdong sont situés dans la région sud-est du pays, cœur de la dynastie Joseon (1392-1910), qui régna plus de 500 ans sur la péninsule coréenne. Ils sont distants de 90 km.

Abrités par des montagnes boisées et face à une rivière et à des champs agricoles ouverts, Hahoe et Yangdong dans leur environnement naturel, sont considérés comme les deux villages claniques historiques les plus représentatifs de Corée. Ils furent fondés aux XIVe-XVe siècles et s'étendirent pour atteindre leur taille et composition actuelles à la fin du XVIIIe et au XIXe siècle. Leur disposition et leur emplacement reflètent la culture confucéenne aristocratique propre au début de la dynastie Joseon.

Les villages étaient situés de façon à tirer une nourriture à la fois physique et spirituelle des paysages alentour. Ils comprenaient les résidences des familles dirigeantes, les solides maisons à charpente en bois des autres membres du clan, ainsi que des pavillons, des salles d'étude, des académies confucéennes et des groupes de maisons à un étage à murs en torchis et toit de chaume, anciennement réservées aux roturiers. Les paysages de montagnes, d'arbres et d'eau autour des villages, au panorama encadré par des pavillons et des retraites, étaient célébrés pour leur beauté par les poètes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Dans les deux villages, les ensembles exceptionnels de constructions, leur environnement, leur situation, leur plan et les traditions de construction reflètent de manière exceptionnelle les systèmes culturels et sociaux de la dynastie Joseon, le système particulier des villages claniques qui est spécifique à cette région, et de la manière dont ils ont évolué au cours des cinq derniers siècles.

Critère (iii) : Hahoe et Yangdong sont deux des exemples les mieux préservés et les plus représentatifs de villages claniques, un type de peuplement caractérisant la première partie de la dynsastie Joseon.  Dans leur emplacement, leur planification et les traditions de construction, les deux villages sont une témoignale exceptionnel du confucianisme et la dynastie Joseon, qui produisit des peuplements qui suivaient strictement les idéaux confucéens sur une période de près de 5OO ans.

Critère (iv) : L'ensemble des villages de Hahoe et Yangdong reflète l'impact de la dynastie Joseon qui a profondément influence le développement de la péninsule coréenne sur près de cinq siècles. Les villages, en particulier l'ensemble des yangban et des maisons des roturiers, et leur planification globale et individuelle, reflètent les préceptes de cette dynastie en termes de structures sociales et de traditions culturelles ainsi que de son pouvoir et son influence et ses traditions philosophiques et littéraires.

Intégrité

Les principaux attributs du village clanique, tels que les maisons de l'aristocratie et des roturiers, la disposition formelle des lieux, les salles d'étude et les académies, sont présentes dans les limites du bien proposé pour inscription des deux villages. A Hahoe, l'académie confucéenne Byeongsanseowon se trouve à 4 km à l'est et au village de Yangdong les académies confucéennes d'Oksanseowon et de Donggangseowon se trouvent respectivement à 8 et 4 km du village, sans lien spatial avec lui.

Le paysage harmonieux, avec la rivière, les forêts et les montagnes qui ont inspiré les auteurs, est présent à Hahoe, quoique partiellement dans la zone tampon, et aussi à Yangdong, bien qu'à un degré moins complet. Ici l'Allakcheon, les champs Angang (que l'on peut tous deux contempler depuis le pavillon Suunjeong) et les hauteurs de la montagne ne sont pas inclus dans la zone proposée pour inscription.

Le bien ne souffre que d'effets négatifs minimes du développement et n'a pas pâti de négligence. Toutefois, l'environnement du village de Yangdong a été compromis dans une certaine mesure par de nouvelles infrastructures telles que ponts, routes et une voie de chemin de fer.

Authenticité

En ce qui concerne les villages claniques, la façon dont les attributs reflètent fidèlement la valeur universelle exceptionnelle porte sur la capacité des bâtiments, de la disposition du village, du cadre, des rituels claniques dynamiques à exprimer la manière dont les maisons du village constituent une manifestation exceptionnelle des régimes politiques et culturels Joseon et la manière dont ils furent façonnés par le confucianisme. L'ICOMOS considère que les villages expriment bien la disposition hiérarchique des peuplements, et les expressions de la noblesse clanique et des érudits influents.

L'authenticité a parfois été compromise, dans les matériaux utilisés pour certains des projets de restauration, en particulier à à Hahoe, où beaucoup des bâtiments ont été modifiés pour de nouveaux usages. Ces interventions brouillent le lien avec les matériaux, les techniques et la planification de la période Joseon, et la capacité des bâtiments à contribuer à la valeur universelle exceptionnelle.

Mesures de protection et de gestion requises

Cette protection nationale a été renforcée par les directives ou orientations nationales suivantes : Vision à moyen et à long terme de la politique en matière de patrimoine culturel : Patrimoine culturel 2011 (2007) ; Plan de mise en œuvre détaillé pour la conservation, l'utilisation et l'entretien général des villages traditionnels (2004) ; Orientations de conception du village de Yahoe (2007); et Orientations de conception du village de Yangdong (2007).

À l'échelon provincial, il existe des dispositions globales pour la conservation, allant de la définition du patrimoine culturel à sa conservation, sa gestion et son utilisation. L'académie confucéenne Donggangseowon est protégée au niveau provincial.

Au niveau local, il existe pour le village de Hahoe des Arrêtés de la ville d'Andong pour la protection du patrimoine culturel (2004), incluant des dispositions en matière de conservation et de gestion. Il y a aussi un plan directeur pour la rénovation du village de Hahoe (2002) ; un plan directeur d'urbanisme pour la ville d'Andong jusqu'à 2016 (1998) et un Plan de développement du complexe touristique de Hahoe (Création) (2003 [1998]).

Pour Yangdong, il existe un plan directeur pour la rénovation du village de Yangdong (2002), un Plan de développement à long terme pour la ville de Gyeongju pour 2006-2020 (2006), et un Plan directeur du développement pour la création de la ville historique et culturelle de Gyeongju pour 2005-2034 (2004).Dans les villages, six maisons de Hahoe (sur 124) et deux maisons à Yangdong (sur 149) sont désignées individuellement comme Trésors nationaux.

De surcroît, toute la zone des biens et des zones tampons, de même que les environnements immédiats, font l'objet d'une série de contrôles gouvernementaux, à travers une zone de contrôle, une zone agricole et forestière ou une zone de protection de l'environnement naturel.

En résumé, au niveau de l'Etat, une protection existe, par le classement des deux villages de Hahoe et Yangdong et de tous les sites associés, à l'exception de l'Académie confucéenne de Donggangseowon, et une protection individuelle pour huit maisons.

Cette protection nationale a été renforcée par les directives ou orientations nationales suivantes : Vision à moyen et à long terme de la politique en matière de patrimoine culturel : Patrimoine culturel 2011 (2007) ; Plan de mise en œuvre détaillé pour la conservation, l'utilisation et l'entretien général des villages traditionnels (2004)

Il est nécessaire de garantir l'adhésion à une orientation détaillée des techniques et des matériaux pour tous les bâtiments afin de maintenir l'authenticité des bâtiments individuels. Afin d'empêcher les intrusions visuelles dans le paysage, il est nécessaire d'élargir le domaine de la conservation afin d'inclure les zones forestières, les arbres, les rives des cours d'eau et la globalité du paysage. Les villages étant très visité, il est nécessaire d'assurer que les stratégies du tourisme culturel respectent une capacité d'accueil convenue des bâtiments et la capacité de tolérance des résidents. De la plus haute importance, la nécessité d'assurer les normes les plus élevées en matière de protection contre les incendies et que les moyens de lutte contre les incendies sont en place.

4. Demande à l'Etat partie de faire rapport au Comité du patrimoine mondial d'ici au 1er février 2011, sur la mise en œuvre d'un système de gestion coordonné des deux sites constitutifs du bien, comme le prescrit le paragraphe 114 des Orientations.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : République de Corée
Session : 34COM