jump to the content

Décisions du Comité

CONF 003 XIII.43-48

Activités promotionnelles

43. Le Secrétariat a attiré l'attention du Comité sur le document CC-86/CONF.003/7 dans lequel étaient présentées des informations à jour sur différentes activités menées par un certain nombre d'Etats parties, par des organisations privées et par le Secrétariat.

44. Le Comité a pris note en particulier de l'étude présentée en annexe à ce document et qui avait été effectuée conformément à une demande formulée par le Bureau à sa dixième Session. Elle proposait un plan de promotion indiquant comment les Etats parties eux-mêmes pourraient promouvoir la Convention et précisant les méthodes de collaboration entre les Etats parties et le Secrétariat.

45. Le Comité a approuvé les conclusions de l'étude concernant la nécessité de décentraliser les activités promotionnelles en créant des associations nationales conformément aux dispositions de l'article 17 de la Convention, et en s'appuyant davantage sur les commissions nationales pour l'Unesco. Le Comité a proposé à ce sujet que l'étude soit adressée à toutes les commissions nationales de l'Unesco. Il a été convenu qu'un effort particulier devrait être fait pour la production de matériel représentatif de toutes les cultures et régions.

46. Le Comité s'est déclaré particulièrement favorable à ce que chaque Etat partie désigne un coordonnateur pour les activités de promotion intéressant le patrimoine mondial et n ce que le Secrétariat diffuse un questionnaire afin de réunir des informations sur les activités passées, présentes et prévues de promotion de la Convention. Le Secrétariat a été prié d'adresser ce questionnaire aux délégations permanentes auprès de l'Unesco ainsi qu'aux commissions nationales pour l'Unesco de chaque Etat partie. Quelques membres du Comité ont évoqué les activités menées dans leurs pays respectif - ainsi, par exemple, au Brésil et à Sri Lanka, l'émission de timbres sur le patrimoine mondial. A cet égard, le Comité a exprimé le désir d'avoir davantage d'informations sur ce type d'activités. Il a été fait mention d'ateliers régionaux qui seront organisés en Afrique et en Asie dans le courant de 1987 afin de promouvoir la Convention. Le Comité a souligné l'intérêt qu'il y aurait, pour commémorer l'inscription des sites sur la Liste, à délivrer, en particulier aux maires des cités historiques, des certificats signés par le Directeur général de l'Unesco et le Président du Comité du patrimoine mondial.

47. S'agissant des publications relatives à la Convention et aux biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, le Comité a suggéré que les Etats parties soient autant que possible consultés sur les textes relatifs à des biens situés sur leur territoire et assistent le Secrétariat et/ou les éditeurs en la matière.

48. Le Comité s'est félicité de l'expérience récemment tentée par l'INCA FO avec la publication d'un agenda du patrimoine mondial, mais a relevé un certain nombre d'erreurs qu'il faudrait rectifier. Il a demandé au Secrétariat de poursuivre le projet d'une version 1988 dont 10 % du prix de vente reviendrait directement au Fonds du patrimoine mondial et qui soit préparée en consultation avec les Etats parties.

 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF CC-86/CONF.003/07
Thèmes : Communication
Session : 10COM