English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 004 XI.24-32

Activités promotionnelles

24. Le Comité a félicité le secrétariat pour les nombreuses activités menées en 1989, présentées dans le document SC/89/CONF.004/6, qui avaient en particulier porté sur la production et la diffusion de matériel d'information générale, la réalisation d'expositions photographiques, de films et de publications, essentiellement dirigées vers le grand public. Pour ce qui concerne les actions liées au tourisme, les dangers que la surfréquentation touristique fait peser sur certains sites ont été rappelés et la nécessité d'une information adéquate susceptible de minimiser ces risques soulignée.

25. Le Comité a approuvé les propositions présentées par le Secrétariat pour l'année 1990. En ce qui concerne toutefois la production de matériel d'information, le Comité a également souhaité que la production et la vente de cassettes-vidéos présentant des sites du patrimoine mondial soient envisagées. Une étude sur les possibilités de production de telles cassettes et de leur commercialisation à travers des circuits privés sera effectuée par le Secrétariat en coopération avec l'Office d'Information du Public de l'Unesco et présentée au Bureau à sa prochaine session. Si la distribution de ces cassettes s'avérait possible, le réseau des musées devrait également, dans la mesure du possible, être mis à contribution.

26. Plusieurs membres du Comité ont été d'avis que la question de la publication d'un bulletin spécifique pour la Convention devrait être étudiée plus en détail. Le Secrétariat soumettra une proposition à la prochaine session du Bureau. Le Comité a également estimé que la diffusion d'information sur les sites du patrimoine, leur état de conservation et la mise en œuvre ce la Convention en général devrait encore être encouragée dans les journaux existants, en particulier le Courrier de l'Unesco qui présentait l'avantage d'être oublié en 35 langues et diffusé dans le monde entier.

27. Le Comité a souligné la nécessité de promouvoir également la Convention dans les Etats qui n'y étaient pas encore parties, en s'adressant aux autorités responsables dans ces pays, de la protection des biens culturels et naturels.

28. La nécessité de décentraliser les activités de promotion en s'appuyant sur les différents relais existants, tels que les organisations régionales, les ONG internationales ou les associations nationales, les Clubs Unesco, les Commissions nationales pour l'Unesco, ou de mettre en place des structures nationales chargées de la mise en œuvre de la Convention a été rappelée, comme lors de précédentes sessions du Comité. Pour progresser dans cette voie, le Comité a appelé tous les Etats parties à adresser au Secrétariat une liste des relais dans leur pays auquel il pourrait faire appel et à s'efforcer de créer les structures nationales mentionnées ci-dessus. 

29. En ce qui concerne les organisations régionales, le Président a informé le Comité de ce qu'il avait pris l'initiative d'adresser à d'Alecso copie du document présenté par l e Secrétariat en lui demandant de bien vouloir apporter toute l'aide possible à la promotion de la Convention dans les pays arabes.

30. La nécessité de diversifier les publics cibles des activités d'information et de promotion a été soulignée et il a été indiqué que des actions plus spécifiques devraient être menées selon les publics qui seraient identifiés. En particulier, le contact avec les populations directement concernées par la sauvegarde des biens du patrimoine mondial devrait être recherché, notamment par l'intermédiaire des associations privées qui travaillent sur le terrain à cette sauvegarde. La mobilisation d'autres circuits de diffusion a également été recommandée, en recherchant les circuits commerciaux.

31. Enfin, la perspective de la commémoration, en 1992, du vingtième anniversaire de l'adoption de la Convention a été largement évoquée par le Comité, qui a été d'avis qu'il conviendrait d'une part de dresser un bilan de l'application de la Convention et d'esquisser des orientations pour l'avenir au cours d'une session spéciale du Comité, et d'autre part d'encourager des manifestations dans le plus grand nombre possible d'États parties à la Convention. Plusieurs suggestions ont été faites à titre très préliminaire, comme celle réaliser une grande exposition sur l'application de la Convention et les sites inscrits. Le Comité a invité les Etats parties à la Convention à adresser au Secrétariat du matériel photographique de très bonne qualité, ainsi que les droits d'utilisation, afin de lui permettre de réaliser ce type d'exposition. La suggestion de constituer un petit groupe de travail dès l'année 1990 pour aider le Secrétariat à prendre en charge la préparation de cette commémoration a été faite et il a été décidé que le Secrétariat ferait sur cette question des propositions plus précises au Bureau à sa prochaine session.

32. Le Comité a pris note avec satisfaction de l'annonce faite par la délégation du Canada de l'organisation d'un Colloque international des villes du patrimoine mondial qui se tiendra à Québec du 30 juin au 4 juillet 1991. Les représentants de la Province et de la Ville de Québec, à qui incombe la responsabilité de l'organisation, one apporte des précisions sur les objectifs de ce colloque, qui s'adressera aux élus des municipalités et aux experts en conservation et il sera à promouvoir des échanges d'expériences dans ce domaine et à définir des stratégies de gestion du patrimoine urbain.

 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF SC-89/CONF.004/06
Thèmes : Communication
Session : 13COM