jump to the content

Décisions du Comité

CONF 002 VIII

SOC : Mont Athos (Grèce)

Mont Athos (Grèce)

Le Comité a noté que le déboisement dans ce site mixte pourrait avoir un effet néfaste sur le paysage de la région. En réponse à une demande d'informations adressée par le Centre, les autorités grecques ont indiqué que 25 732 acres (6.126 ha) de forêts dans la région avaient été endommagés en 1990 par un incendie et que c'était peut-être cette catastrophe qui était à l'origine des rapports concernant le déboisement. Néanmoins, les autorités grecques ont fait remarquer que la régénération naturelle de la forêt se faisait d'une manière satisfaisante. 

Le Comité a noté que le Mont Athos constitue une région autonome en Grèce et que, selon un texte de loi du 24 février 1953, les moines résidant sur le Mont Athos ont le droit d'exploiter le bois des forêts. Ce texte a été modifié le 9 avril 1991, pour s'assurer que les coupes de bois sont effectuées sur une base écologiquement viable. Cet amendement prévoit également l'établissement d'un Service des forêts chargé notamment de lutter contre les incendies. Au cours de l'année 1992, sept incendies ont été provoqués par la foudre et le Service des forêts a réussi à enrayer ces incendies, si bien que les dégâts sur la végétation de ce site ont été minimes.

Le Comité a été d'accord avec les autorités grecques pour constater que l'état de conservation de l'environnement naturel de ce site était satisfaisant et que l'envoi d'une mission spéciale d'experts s'avérait inutile.

 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-92/CONF.002/05
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Grèce
Biens : Mont Athos
Session : 16COM