English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 208 VII.C.52

SOC : Vallée de Kathmandu (Népal)

VII.53 Vallée de Kathmandu (Népal)

Le Comité du patrimoine mondial, à sa dix-septième session en 1993, s'est déclaré très préoccupé de l'état de conservation du site de la Vallée de Kathmandu et a envisagé l'éventualité de placer ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril, à la suite de débats sur les conclusions de la mission d'étude conjointe UNESCO/ICOMOS (ci-après dénommée "Mission de 1993").

Depuis, le gouvernement népalais de Sa Majesté a répondu en priorité aux seize points problématiques soulevés par la Mission de 1993. Toutefois, le Bureau, à sa vingt et unième session (juin 1997), a décidé d'envisager de recommander l'inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt et unième session extraordinaire (novembre 1997), étant donné la détérioration persistante des zones de monuments de Bauddhanath et de Kathmandu (deux des sept zones de monuments protégées au titre de la Convention).

Le Comité a étudié le rapport sur l'état de conservation du bien présenté par le gouvernement népalais de Sa Majesté, rapport résumé et accompagné de commentaires du Conseiller technique international de l'UNESCO figurant dans le document WHC-97/CONF.208/INF.14. Ce rapport fournit des informations complètes sur l'avancement réalisé pour chacun des seize points des recommandations de la Mission de 1993.

Le Comité a insisté sur la nécessité de traiter les problèmes que pose la préservation du tissu historique urbain, à l'instar de ceux de la Vallée de Kathmandu, étant donné la rapidité du développement urbain en Asie; il a prié instamment le Centre du patrimoine mondial de prendre des initiatives pour faire des recherches dans ce domaine, en coopération avec l'ICOMOS et l'ICCROM.

Le Comité a pris note des informations fournies par le gouvernement népalais de Sa Majesté et par le Secrétariat concernant l'application de la recommandation en seize points de la mission d'étude UNESCO-ICOMOS de 1993.

Le Comité a exprimé ses remerciements au gouvernement népalais de Sa Majesté pour la création de l'Unité de Contrôle du Développement et pour ses efforts en vue d'assurer une meilleure gestion du site de la Vallée de Kathmandu, ainsi que pour sa mobilisation d'une assistance internationale du Fonds du patrimoine mondial et d'autres sources.

Le Comité a pris note des efforts particuliers consentis par les municipalités de Bhaktapur et de Patan pour la sauvegarde des zones de monuments placées sous leur autorité.

Toutefois, étant donné la détérioration persistante des valeurs du patrimoine mondial dans les zones de monuments de Bauddhanath et de Kathmandu, qui compromettent l'intégrité et les caractéristiques inhérentes au site, le Comité a prié le Secrétariat, d'étudier en collaboration avec l'ICOMOS et le gouvernement népalais de Sa Majesté, l'éventualité de supprimer des zones sélectionnées à l'intérieur de certaines zones de monuments, sans porter atteinte à l'importance universelle et à la valeur du site dans son ensemble. Cette étude doit prendre en considération l'intention du gouvernement de Sa Majesté de proposer l'inscription de Kokhana comme zone supplémentaire de monuments.

Le Comité a autorisé l'octroi d'une somme maximum de 35.000 dollars EU au titre du budget de coopération technique du Fonds du patrimoine mondial pour permettre à une équipe commune UNESCO-ICOMOS-gouvernement népalais de Sa Majesté de mener une étude approfondie et d'élaborer un programme de mesures correctives, conformément aux paragraphes 82-89 des Orientations. Le budget détaillé de cette activité doit être soumis à l'approbation du Président.

Par ailleurs, le Comité a prié le gouvernement népalais de Sa Majesté de soumettre au Secrétariat un rapport qui sera étudié par le Bureau à sa vingt-deuxième session en juin/juillet 1998, sur l'avancement des projets d'assistance internationale en cours ou nouveaux, financés par le Fonds du patrimoine mondial et d'autres sources, et sur les derniers progrès de la mise en oeuvre de la recommandation en seize points. A partir des informations contenues dans l'étude et le rapport du gouvernement népalais de Sa Majesté, ainsi que des recommandations du Bureau, le Comité pourrait envisager ou non l'inscription de ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa vingt-deuxième session.

 

Thèmes : Conservation, Assistance internationale
Etats Parties : Népal
Session : 21COM