English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 X.C.1

Mont Qingcheng et système d'irrigation de Dujiangyan (Chine)

Nom du bien : Mont Qingcheng et système d'irrigation de Dujiangyan

N° d'ordre : 1001

Etat partie : Chine

Critères : C (ii) (iv) (vi)

Le Comité a décidé d'inscrire ce site sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii) (iv) et (vi) :

Critère (ii) : Le système d'irrigation de Dujiangyan, commencé au IIe siècle avant notre ère, marque une date majeure dans le développement de la gestion et de la technologie de l'eau.

Critère (iv) : Les immenses progrès scientifiques et technologiques réalisés dans l'ancienne Chine sont concrètement illustrés par le système d'irrigation de Dujiangyan.

Critère (vi) : Les temples du Mont Qingcheng sont étroitement associés à la fondation du Taoïsme, une des religions les plus influentes de l'Asie sur une longue période de l'histoire.

Le Délégué de la Hongrie a recommandé que le critère culturel (v) soit appliqué au site car c'est un exemple exceptionnel de l'utilisation viable des terres marquée par un système d'irrigation représentatif d'une culture. L' ICOMOS a été sollicité pour examiné ce point, notamment pour les sites en Asie, mais a soutenu que dans ce cas, la valeur universelle exceptionnelle ne pouvait être justifiée sur la base du critère culturel (v).

La Comité a débattu de la question d'inscrire ce site sur la base de critères naturels, de la proposition de construction d'un barrage par le projet de Conservation de l'Eau et de la question des montagnes sacrées en Chine. Le Comité a noté que les critères naturels (ii) et (iv) sont applicables au Mont Qingcheng. Cependant, il a décidé de différer la proposition d'inscription sur la base des critères naturels et a demandé que l'UICN et le Centre du patrimoine mondial clarifient avec l'Etat partie les questions suivantes relatives à l'intégrité du site: le régime de gestion de la zone tampon; la réalisation du plan de gestion d'ensemble de la réserve naturelle de Longxi-Hongkou, et un engagement de sa mise en oeuvre rapide; l'intégration à ce plan de dispositions assurant le financement à long terme; le développement de la formation appropriée pour le personnel, le contrôle satisfaisant pour le développement du tourisme et des autres activités, les programmes de suivi, de recherche, d'education, de prise de conscience et d'information sur le projet de Conservation de l'Eau et des impacts possibles de la proposition de construction du barrage.

Le Délégué de la Chine a expliqué que la proposition de construire un nouveau barrage n'était qu'un projet à ce stade et que les autorités étaient prêtes à inviter des experts étrangers pour inspecter le site.

Le Comité à encourager l'Etat partie à considérer: (a) les mérites de l'élagissement du site pour y inclure d'autres zones de pandas géants, comme celle de la réserve naturelle de Wolong, physiquement liée au site; (b) entammer une révision plus générale du potentiel existant en Chine pour d'autres sites du patrimoine naturel et considérer l'organisation d'un atelier centré sur les limites possibles d'un site élargi ainsi qu'identifier d'autres sites de valeur pour la biodiversité dans la région.

Le Président a également rappelé qu'un atelier sur les montagnes sacrées en Asie sera organisé par le gouvernement japonais.

 

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Chine
Session : 24COM