English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 208 VIII.73-79

Zone archéologique de Chan Chan (Pérou)

VIII.73 Le Comité du patrimoine mondial a pris note du second rapport périodique préparé par l'Institut national de culture du Pérou, sur la mise enoeuvre du plan directeur du site. Il a pris note du fait que la priorité a été donnée à la recherche de fonds internationaux. En outre, ainsi que mentionné dans le premier rapport, les habitations, installées illégalement in situ, ont été démolies. Cependant, les cultures illégales se poursuivaient.

VIII.74 Afin de rémédier à cette situation, la Commission de haut niveau Chan Chan, composée de représentants des Ministères de l'éducation et de l'agriculture, a été créé. Elle n'a cependant pas encore pu trouver de solution adéquate. Pour faire face au problème de pillages de tombes et autres problèmes de protection du site, le personnel de surveillance a été renforcé ; il est égalemement question de créér une police montée, mais le manque de moyens financiers n'a pas permis de construire les écuries nécessaires à cet effet. En outre, un comité multisectoriel regroupant des autorités locales et un comité consultatif d'experts ont été constitutés.

VIII.75 La collection de livres du centre de documentation, sur l'architecture en terre, a augmenté de quelques volumes, l'atelier de conservation de matériaux travaille en coopération avec les universités de Carolina et du Utah State et le stockage des biens archéologiques se fait dans des conditions optimales selon le rapport.

VIII.76 Les travaux de fouilles se sont poursuivis dans la partie nord du Palais de Tschudi, parallélement aux travaux de conservation des structures et reliefs de la Huaca La Esmeralda et de la Huaca Arco Iris ainsi que dans le secteur des Audiences. Une nouvelle signalitique et un nouvel accès ont permis une meilleure mise en valeur du site.

VIII.77 Le Comité a cependant noté qu'une grande partie des activités prévues dans le Plan directeur pour 2000 et 2001 ont été ralenties ou reportées par manque de fonds, y compris l'indispensable projet de drainage qui a été reporté à 2002 et qui devrait se faire avec la coopération du Conseil national de recherche de l'Italie. De même, suite, au phénomène du Niño et à la subséquente montée de la nappe fréatique, l'imperméabilisation des bases structurelles devient urgente. En effet, s'il est vrai que les changements climatiques ont fait revenir la faune et la flore à leur état d'origine, ces changements ont des répercussions négatives et imprévues sur les structures en adobe.

VIII.78 Le Comité a pris note de ces informations ainsi que de celles fournies par l'Etat partie concernant les cours panaméricains de formation menés avec le groupe TERRA. Il a souhaité reconnaître le grand effort fait par l'Etat partie pour soumettre un rapport sur ce site. Il a cependant jugé nécessaire de bien faire comprendre à l'Etat partie l'importance d'adresser les rapports à temps et avec suffisamment de détails.

VIII.79 Le Comité a pris note des mesures prises par les autorités nationales et il a instamment demandé à l'Etat partie de soumettre un rapport plus détaillé sur la mise en oeuvre du plan directeur, la résolution juridique des questions concernant les empiétements sur le site et les dispositions prises avec la police pour protéger le site, avant le 1er février 2002, pour examen par le Comité à sa vingt-sixième session. De plus, le Comité a décidé de maintenir ce bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-01/CONF.208/09
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Pérou
Session : 25COM