jump to the content

Décisions du Comité

33 COM 8B.30

Biens culturels - Nouvelles propositions d'inscription - Le pont-canal et le canal de Pontcysyllte (Royaume-Uni)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-09/33.COM/8B et WHC-09/33.COM/INF.8B1,

2. Inscrit Le pont-canal et le canal de Pontcysyllte, Royaume-Uni, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (i), (ii) et (iv) ;

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

Brève synthèse

Le canal de Pontcysyllte est un exemple remarquable de construction d'une voie d'eau artificielle dans un environnement géographique difficile, à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Il a nécessité des travaux de génie civil importants et hardis. Le pont-canal de Pontcysyllte est un chef-d'oeuvre pionnier d'ingénierie et d'architecture monumentale, par le célèbre ingénieur civil Thomas Telford. Il a été réalisé par des arches métalliques sur de fines et hautes piles maçonnées. Le pont-canal et le canal de Pontcysyllte sont des exemples précoces et exceptionnels des innovations apportées par la révolution industrielle en Angleterre, où ils ont permis un développement décisif des capacités de transport. Ils témoignent des échanges internationaux et d'influences très importants dans la navigation intérieure, dans le génie civil, dans l'aménagement du territoire et dans l'application du fer à la conception des structures.

Critère (i) : Le pont-canal de Pontcysyllte est un ouvrage d'art monumental très novateur, réalisé au moyen d'arches métalliques posées sur de hautes et fines piles maçonnées. C'est le premier grand chef-d'oeuvre de l'ingénieur civil Thomas Telford, à la base d'une notoriété internationale exceptionnelle. Il témoigne des capacités de production alors uniques de l'industrie sidérurgique britannique.

Critère (ii) : La construction intensive des canaux en Grande-Bretagne, à compter de la seconde moitié du XVIIIe siècle, et particulièrement de celui de Pontcysyllte dans une région difficile, témoigne d'échanges techniques considérables et de progrès décisifs dans la conception et la réalisation des voies d'eau artificielles.

Critère (iv) : Le canal de Pontcysyllte et ses ouvrages d'art témoignent d'une étape marquante dans le développement des transports lourds au profit de la révolution industrielle. Ils sont des représentants exceptionnels de ses nouvelles possibilités techniques et monumentales.

Intégrité et authenticité

L'intégrité de la voie d'eau a été maintenue, dans des structures hydrauliques et de génie civil conformes à celles des origines. Toutefois, les berges historiques constituées de remblais ont posé d'importants problèmes de stabilité et d'étanchéité, notamment dans la seconde moitié du XXe siècle. Les réparations entreprises ont fait appel à des solutions techniques différentes des simples remblais initiaux, à la fois pour la résistance structurelle et l'étanchéité : béton, palplanches d'acier, géotextiles, etc. Du point de vue de l'intégrité, ces travaux de restauration ont permis de maintenir le fonctionnement hydraulique de la voie d'eau et de conserver ses caractéristiques morphologiques d'ensemble. L'intégrité des paysages du bien et de sa zone tampon contribue à l'expression de la valeur du bien. Le bien possède tous les éléments d'intégrité nécessaires à l'expression de sa valeur, comme grand canal historique de la révolution industrielle. Les quelques changements structurels intervenus sur les deux grands ponts-canaux sont restés secondaires, contribuant au maintien du bien dans sa situation d'usage. Les changements de matériaux sont restés limités au cours de l'histoire du bien. Au cours du XXe siècle, des réparations de maçonneries n'ont pas toujours respecté les mortiers et les pierres d'origine. Les bâtiments associés au canal et à son environnement proche offrent généralement un bon degré d'authenticité

Mesures de gestion et de protection

La gestion technique et monumentale par British Waterways est satisfaisante. Le plan de gestion est convenable ; il définit bien les objectifs de la conservation, mais il gagnerait à unifier la préservation de la zone tampon et à définir un plan du développement touristique et d'interprétation du site.

4. Recommande que l'État partie prenne en considération les points suivants :

a) inscrire le bien en totalité sur la Liste des monuments anciens du Royaume-Uni (Schedule of Ancient Monuments) ;

b) harmoniser la protection au sein de la zone tampon par la rédaction d'un document unique de planification de l'occupation des sols en rapport avec la protection paysagère et environnementale du bien et rassemblant les différentes réglementations territoriales dont ils dépendent ;

c) suivre avec attention notamment le projet de reconversion de l'usine chimique en lien direct avec l'aqueduc de Pontcysyllte et sa valorisation, et faire part du développement de ce projet et des options paysagères retenues, et tenir informé le Comité du patrimoine mondial de tout projet de développement en accord avec le paragraphe 172 des Orientations ;

d) compte tenu du nombre élevé de visiteurs et de sa probable croissance dans les années à venir, préparer un plan de développement touristique approfondi, comme section du plan de gestion ; il devrait concerner l'ensemble des questions liées au tourisme, à sa coordination entre tous les partenaires du bien et à une politique homogène de son interprétation.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Session : 33COM