English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

33 COM 8B.12

Biens culturels - Propositions d’inscription différées ou renvoyées par le Comité du patrimoine mondial lors de sessions précédentes - Ruines of Loropéni (Burkina Faso)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-09/33.COM/8B et WHC-09/33.COM/INF.8B1.Add,

2. Inscrit les Ruines of Loropéni, Burkina Faso, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base du critère (iii);

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

Brève synthèse

Les spectaculaires et mémorables ruines de Loropéni consistent en des hauts murs impressionnants de moellons de latérite, allant jusqu'à six mètres de haut, entourant un grand établissement abandonné, sont les mieux préservés parmi les dix forteresses similaires que comporte la région du Lobi, et font partie d'un plus grand ensemble d'une centaine d'enceintes en pierre. Elles semblent refléter la puissance et l'influence du commerce transsaharien de l'or et ses liens avec la côte Atlantique. De récentes fouilles ont permis des datations au carbone 14 suggérant que les murs d'enceinte de Loropéni remontent au moins au XIe siècle de notre ère et que le site a connu une période florissante entre le XIVe et le XVIIe siècle, plaçant le site au coeur d'un réseau de constructions.

Critère (iii) : Loropéni est l'exemple le mieux préservé d'un type d'établissement fortifié dans une vaste région de l'Afrique de l'Ouest, associé à la tradition de l'extraction de l'or qui semble avoir persisté pendant au moins sept siècles. Étant donné sa taille et sa portée, Loropéni reflète un type de structures assez différent des villes fortifiées de l'actuel Nigeria, ou des villes du haut Niger qui s'épanouirent dans les empires du Ghana, du Mali et Songhaï. Elles peuvent donc être considérées comme un témoignage exceptionnel d'un type d'établissement généré par le commerce de l'or.

Intégrité et authenticité

L'authenticité des établissements fortifiés en tant que ruines ne fait aucun doute.

Bien que l'histoire des ruines de Loropéni ne se soit précisée que très récemment grâce à un programme de recherche, et que leur fonction reste encore en partie spéculative, l'intégrité du monument en tant qu'établissement fortifié le plus grand et le mieux préservé est satisfaisante. À l'avenir, avec l'apport de nouveaux témoignages, il sera peut-être nécessaire d'envisager une zone plus vaste qui engloberait d'autres attributs liés à son utilisation, sa fonction et son histoire.

Mesures de gestion et de protection

Le comité de protection et de gestion des ruines de Loropéni, le Conseil scientifique pour l'étude, la conservation et le développement des ruines de Loropéni et le plan de gestion qui est mis en oeuvre depuis 2005 forment une base solide pour la gestion des ruines en tant que point focal du développement durable dans le cadre de la communauté locale.

4. Encourage l'État partie, au cas où de nouvelles recherches scientifiques indiqueraient que les valeurs pour lesquelles ce bien a été inscrit pourraient être présentes sur un territoire plus vaste, à envisager la présentation d'une extension des limites du bien ou une série de sites à l'intérieur de l'État partie, qui soient historiquement liés au bien, pour renforcer] encore l'intégrité et/ou l'authenticité de la valeur universelle exceptionnelle.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Burkina Faso
Session : 33COM