English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

33 COM 7B.46

Île de Mozambique (Mozambique) (C 599)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.51, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3. Note le travail accompli pour sensibiliser les propriétaires et les usagers à la valeur de leurs biens patrimoniaux et au besoin de conservation, et encourage l'État partie à poursuivre ces efforts ;

4. Note aussi l'achèvement de la première phase de réhabilitation de la Forteresse de Saint-Sébastien, et note le surcroît de travail considérable qui s'impose pour faire face aux nouveaux dommages causés par le cyclone Jokwe ;

5. Note en outre les progrès accomplis en matière de formation du personnel et l'augmentation du budget de l'État consacré aux travaux de conservation ; et l'obtention de crédits pour financer les plans de conservation et de gestion et insiste sur la nécessité de coordonner ces plans à bon escient de manière à établir une stratégie intégrée et à éviter toute duplication ;

6. Réaffirme sa vive préoccupation du fait que l'Île de Mozambique continue d'être menacée par la sérieuse dégradation de ses monuments historiques et de sa structure urbaine et risque de perdre une partie de son authenticité ; et considère qu'il y a des efforts à faire pour arrêter l'effondrement des bâtiments tout en développant un plan de gestion et une approche intégrés ;

7. Exprime son inquiétude devant l'absence de réseau d'égouts et d'assainissement, en particulier dans la ville de Macuti, et l'absence d'une planification urbaine appropriée, ainsi que de la réhabilitation et l'amélioration des maisons traditionnelles de Macuti, y compris le développement d'une approche durable, et prie instamment l'État partie de travailler à l'élaboration d'un plan de développement durable pour la ville de Macuti ;

8. Encourage l'État partie à continuer de mettre en oeuvre le plan d'action d'urgence et à établir un cadre juridique renforcé pour la protection du patrimoine de l'Île de Mozambique, incluant le patrimoine subaquatique ;

9. Encourage aussi l'État partie à procurer à l'autorité responsable le personnel technique supplémentaire et l'équipement nécessaire requis ;

10. Encourage en outre l'État partie à délimiter une zone tampon pour le bien par rapport au patrimoine subaquatique et de soumettre cet élément en tant que modification mineure ;

11. Demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM de suivi réactif, afin d'évaluer aussi les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du plan d'action d'urgence et les mesures prises pour mettre en application les recommandations formulées par la mission ;

12. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport sur l'état de conservation du bien, ainsi que les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du plan d'action d'urgence, en particulier, et des points susmentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010, afin de considérer, en l'absence de progrès substantiels, la possibilite d'inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-09/33.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Mozambique
Session : 33COM