English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

33 COM 7B.45

Tombouctou (Mali) (C 119 rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B. Add,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.49, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3. Prend acte des conclusions de la mission Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur le bien, et des mesures correctives déjà mises en oeuvre, notamment du processus de création d'un comité interministériel sur Tombouctou ;

4. Note aussi avec satisfaction les travaux de conservation en cours d'exécution sur la mosquée de Djingareyber et, en particulier, la découverte récente de piliers anciens de grande importance dans la mosquée, et encourage à soumettre au Centre du patrimoine mondial la documentation en vue des évaluations présentes et futures de l'ICOMOS ;

5. Se déclare préoccupé du fait que la mise en oeuvre des mesures correctives ne permet pas de conclure à une amélioration de la situation de péril à laquelle est confronté le bien et regrette que les mesures recommandées par le Comité n'aient pas été exécutées comme cela avait été demandé ;

6. Se félicite de l'annonce par l'État partie de déplacer les salles de classe et les toilettes publiques à moyen terme ;

7. Demande à l'État partie d'apporter les corrections recommandées par la mission en ce qui concerne les couleurs extérieures du Centre Ahmed Baba, afin que la mosquée de Sankoré retrouve une plus grande visibilité ;

8. Prie instamment l'État partie de mettre en oeuvre dès que possible les règles d'urbanisme qui conviennent pour revitaliser les formes d'architecture traditionnelles avec des orientations appropriées en matière de conception, afin de contenir l'effet de transformation accéléré de la vieille ville avec l'utilisation de matériaux de construction inappropriés, interdire tout nouveau projet de construction à maîtrise d'ouvrage publique dans la vieille ville qui affecteraient la valeur universelle exceptionnelle et réengager la communauté locale dans les processus de planification générale ;

9. Prie aussi instamment l'État partie d'élaborer un programme technique pour la restauration urgente de la mosquée de Sidi Yahia, pour évaluation par l'ICOMOS et de mettre en place des processus de conservation appropriés pour les mausolées ;

10. Réitère sa demande à l'État partie d'élaborer, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS, un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial ;

11. Demande également à l'État partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif, Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur le bien pour évaluer les progrès accomplis et établir un calendrier pour la mise en oeuvre des mesures correctives ;

12. Décide de ne pas continuer à appliquer le Mécanisme de suivi renforcé au bien et encourage la communauté internationale à assister l'État partie dans ses efforts afin de mettre pleinement en oeuvre la décision 32 COM 7B.49 ;

13. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport sur l'état de conservation du bien et les mesures prises pour mettre en oeuvre les recommandations précitées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-09/33.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Mali
Biens : Tombouctou
Session : 33COM