jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 7B.49

Tombouctou (Mali) (C 119 rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B.Add.2 et la décision 32 COM 7B.49.Rev,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.47, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Regrette sincèrement que l'État partie ait achevé 80% des travaux de construction pour le nouveau centre culturel Ahmed Baba sans avoir fourni les nouveaux documents techniques qui auraient permis de revoir le projet architectural ;

4. Prend note les travaux de restauration effectués sur la mosquée Djingareyber mais demande qu'ils soient documentés de manière adéquate, la documentation existante devant être soumise au Centre du patrimoine mondial et à l'ICOMOS d'ici le 30 novembre 2008, et qu'à l'avenir soit soumis à approbation toutes méthodes et tous matériaux utilisés avant que les travaux ne commencent ;

5. Exprime sa préoccupation quant à l'impact négatif de la nouvelle construction pour le centre Ahmed Baba sur la mosquée Sankoré qui a causé une perte significative de son authenticité historique, et qui a également eu un effet délétère sur ses caractéristiques inhérentes ;

6. Fait également part de son inquiétude quant au fait que peu de progrès aient été accomplis pour enrayer le déclin des édifices de la Vieille Ville ;

7. Prie instamment l'État partie de mettre en oeuvre les mesures correctives suivantes qui permettront d'atténuer les menaces auxquels le bien est confronté :

a) Déplacement de l'amphithéâtre, de la maison Ahmed Baba, et de tout autre développement prévu, de la salle de classe et des installations pour les visiteurs vers un autre secteur, afin de permettre la création d'un espace urbain libre qui pourrait permettre de conserver la cohérence urbaine de la place historique de Sankoré;

b) Création d'un comité national de coordination pour Tombouctou, qui serait la seule autorité recevant et évaluant les projets susceptibles d'avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

c) Evaluation des divers plans et autres études existants et l'élaboration d'un plan directeur pour la Vieille Ville de Tombouctou, prenant à la fois en compte la problématique de conservation et les aspirations d'une ville au XXIe siècle, tout en préservant la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

d) Elaboration d'un plan détaillé d'occupation des sols et d'un règlement de construction pour le bien et la zone tampon ;

e) Elaboration d'un plan pour la participation de la population de la ville en matière de patrimoine afin qu'elle puisse en pratique bénéficier des projets et du développement ;

f) Extension des limites du bien du patrimoine mondial pour couvrir l'intégralité de la Vieille Ville, afin de protéger les monuments, ainsi que leur contexte urbain ;

g) Mise en oeuvre accélérée d'actions à court et moyen termes envisagées dans le plan de gestion ;

8. Invite la communauté de la conservation à soutenir l'État partie dans ses efforts pour traiter les graves menaces cumulatives qui affectent ce bien ;

9. Demande à l'État partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, d'élaborer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

10. Demande également à l'État partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial / ICOMOS, dans l'objectif d'évaluer les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des mesures correctives et d'identifier des alternatives possibles pour la mise à disposition d'installations supplémentaires ;

11. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport d'avancement sur l'état de conservation du bien et sur la mise en oeuvre des mesures correctives susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

12. Décide d'appliquer le mécanisme de suivi renforcé pour surveiller l'état de conservation du bien et demande en outre au Centre du patrimoine mondial de rendre compte des résultats de la mission de suivi réactif entreprise et de toute autre décision pertinente en vue d'établir un ordre de priorité et un calendrier.

Thèmes : Conservation
Etats Parties : Mali
Biens : Tombouctou
Session : 32COM