jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 7B.16

Shiretoko (Japon) (N 1193)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B.Corr,

2. Rappelant la décision 29 COM 8B.6, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Félicite l'État partie pour avoir répondu de manière efficace aux recommandations faites au moment de l'inscription du bien ;

4. Prends note des recommandations de la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial / UICN et demande à l'État partie de les mettre en oeuvre, en soulignant en particulier les points suivants :

a) Explorer auprès de l'Organisation maritime internationale (OMI) l'obtention d'une désignation de zone maritime particulièrement sensible (PSSA) pour la partie marine du bien, en vue de lui attribuer un niveau de protection supplémentaire ;

b) Intégrer le plan de gestion marin au plan de gestion général du bien et identifier clairement les activités, les résultats et les indicateurs vérifiables de manière objective, assigner clairement les rôles et les responsabilités et élaborer un calendrier pour sa mise en oeuvre ;

c) Achever la révision du plan de gestion général du bien et intégrer tous les autres plans, y compris celui concernant les éléments marins, les salmonidés, les cerfs sikas, ainsi que l'écotourisme et l'utilisation appropriée ;

d) Considérer l'identification et la désignation de zones de conservation pertinentes sur le plan local, y compris les pratiques et les zones de non-pêche, à l'intérieur de l'habitat marin pour assurer la productivité durable de la diversité marine, y compris les ressources de la pêche ;

e) Poursuivre la coopération instaurée avec la Fédération de Russie pour trouver des solutions à long terme aux problèmes d'utilisation des ressources, en particulier la pêche non durable du suketodara, et pour échanger régulièrement des informations scientifiques ;

f) Poursuivre et accélérer les mesures pour promouvoir la liberté de mouvement des saumons à l'intérieur du bien et aussi pour augmenter l'échappement des saumons en s'attachant en priorité à la modification des structures sur la rivière Rusha, et au suivi de l'impact sur les populations de salmonidés ;

 

g) Développer des indicateurs clairs pour aider à définir des limites acceptables à l'impact du pâturage sur la végétation naturelle et surveiller l'impact des mesures de contrôle des populations de cerfs sikas ainsi que de la biodiversité et des écosystèmes du bien ;

h) Développer une stratégie d'ensemble d'écotourisme pour le bien en veillant à ce qu'elle soit étroitement liée et intégrée aux stratégies régionales pour le tourisme et le développement économique à l'intérieur de Shiretoko ;

i) Développer pour Shiretoko une stratégie de changement climatique comprenant :

i) un programme de suivi et

ii) des stratégies de gestion adaptatives pour minimiser les impacts du changement climatique sur ses valeurs ;

5. Demande également à l'État partie de tenir le Centre du patrimoine mondial régulièrement informé des progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission de suivi 2008 et de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2012, un rapport sur les questions susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012.