jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 7A.18

Vieille ville de Jérusalem et ses remparts (site proposé par la Jordanie) (C 148 rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

I

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/7A.Add.2 et WHC-08/32.COM/7A.Add 3,

2. Rappelant la décision 31 COM 7A.18, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Rappelant également les dispositions pertinentes sur la protection du patrimoine culturel comprenant, en tant que de besoin, les quatre Conventions de Genève (1949), la Convention de La Haye sur la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé (1954), la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (1972), l'inscription de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts à la demande de la Jordanie sur la Liste du patrimoine mondial (1981) et sur la Liste du patrimoine mondial en péril (1982), et les recommandations, résolutions et décisions de l'UNESCO,

4. Affirmant que rien dans la présente décision, qui vise à la sauvegarde du patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts, n'affectera en aucune manière les résolutions et décisions pertinentes des Nations Unies, et notamment les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité sur le statut juridique de Jérusalem,

5. Accueille avec satisfaction le Plan d'action pour la sauvegarde du patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem, élaboré dans le contexte de l'initiative globale du Directeur général pour la sauvegarde du patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts, et appuie fortement sa mise en oeuvre, en coordination et en concertation avec les parties concernées ;

6. Remercie les bailleurs de fonds internationaux de leurs généreuses contributions au Plan d'action et invitela communauté internationale des bailleurs de fonds à accroître, par le biais de financements extrabudgétaires, son soutien à des activités visant à sauvegarder le patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts, en particulier dans le cadre du Plan d'action ;

7. Demande au Centre du patrimoine mondial de mettre à disposition des compétences techniques et une assistance pour les futurs travaux de conservation prévus dans la Vieille Ville de Jérusalem et ses remparts, en prenant en considération les activités prévues dans le cadre du Plan d'action, selon les besoins ;

8. Prend note des préoccupations exprimées concernant les fouilles archéologiques entreprises dans la Vieille ville de Jérusalem, et demande aux autorités israéliennes de fournir au Centre du patrimoine mondial toutes les informations pertinentes et détaillées à ce sujet ;

9. Demande instamment aux autorités israéliennes d'empêcher toute action susceptible de porter préjudice à l'authenticité et à l'intégrité du patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts ;

10. Demande au Centre du patrimoine mondial de rendre compte de l'état de conservation du bien et de l'avancement de la mise en oeuvre du Plan d'action pour la sauvegarde du patrimoine culturel de la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts à sa 33e session, en 2009 ;

II

1. Rappelant la décision 31 COM 7A.18 adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007), la décision 176 EX/Séance plénière spéciale adoptée par le Conseil exécutif de l'UNESCO à sa 176e session, et la décision 179 EX/9 adoptée par le Conseil exécutif de l'UNESCO à sa 179e session (avril 2008),

2. Affirmant que le plan de la Rampe des Maghrébins doit préserver l'authenticité et l'intégrité du site, et qu'aucune mesure, unilatérale ou autre, ne doit être prise, qui risque de compromettre l'authenticité et l'intégrité du site, conformément à la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (1972),

3. Réaffirmant l'objet et l'esprit de la rencontre professionnelle au niveau technique du 13 janvier 2008, ainsi que la réunion de suivi du 24 février 2008,

4. Demande aux autorités israéliennes de poursuivre la coopération engagée avec toutes les parties prenantes, en particulier avec les experts jordaniens et ceux du Waqf ;

5. Demande au Centre du patrimoine mondial d'organiser une réunion de suivi technique sur le site, avec toutes les parties concernées, pour échanger de nouvelles informations et permettre à toutes les contributions nécessaires d'être considérées ;

6. Conscient que le processus relatif au projet de la Rampe des Maghrébins, qui permet de prendre en considération les propositions soumises lors de la rencontre professionnelle, est encore en cours, demande au Centre du patrimoine mondial de suivre de près les développements associés à ce processus, dans le cadre du mécanisme de suivi renforcé ;

7. Remercie le Centre du patrimoine mondial d'avoir facilité la tenue de la rencontre professionnelle au niveau technique du 13 janvier 2008, et la réunion de suivi du 24 février 2008, entre experts israéliens, jordaniens et du Waqf, conformément à la décision 31 COM 7A.18 ;

8. Prend note des propositions concernant le plan de la Rampe des Maghrébins, telles qu'évaluées par les Organisations consultatives, et demande à ce que le plan final proposé soit fourni au Centre du patrimoine mondial ;

9. Se félicite des informations régulièrement communiquées par la Commission nationale israélienne pour l'UNESCO sur les activités en cours concernant la Rampe des Maghrébins, et prie instamment les autorités israéliennes de limiter ces activités archéologiques à des travaux de consolidation et de stabilisation ;

10. Décide de continuer à appliquer le mécanisme de suivi renforcé de l'état de conservation de la Rampe des Maghrébins, et demande un rapport du Centre du patrimoine mondial au moins tous les trois mois, jusqu'à la 33e session du Comité du patrimoine mondial, en 2009 ;

III

11. Décide de maintenir la Vieille Ville de Jérusalem et ses remparts sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-08/32.COM/7A
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Israël Jordanie
Session : 32COM