English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

32 COM 7A.1

Manovo-Gounda St Floris (République centrafricaine) (N 475)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A,

2. Rappelant la décision 31 COM 7A.1, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Exprime son extrême préoccupation quant à la situation sécuritaire dans le nord de la République centrafricaine et son impact sur le bien, en particulier en ce qui concerne le braconnage ininterrompu et à grande échelle de faune sauvage, qui pourrait conduire à la perte de la valeur universelle exceptionnelle pour laquelle le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ;

4. Demande au Président du Comité du patrimoine mondial de prendre contact avec les autorités de République centrafricaine pour discuter des problèmes de conservation auxquels est confronté le bien et des mesures nécessaires de gestion qu'il convient de prendre ;

5. Regrette que la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/UICN prévue ait dû être, une fois de plus, repoussée en raison de l'insécurité;

6. Réitère sa demande à l'État partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/UICN, dès que la situation sécuritaire le permettra, afin d'en évaluer l'impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et son potentiel de réhabilitation, d'élaborer un plan d'urgence pour le bien, y compris les mesures correctives, avec toutes les parties concernées ;

7. Encourage l'État partie, en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial, l'UICN, le programme ECOFAC et d'autres partenaires concernés, à organiser un atelier pour débattre d'une stratégie pour améliorer la protection des valeurs du bien, avant que la mission ne se déroule et grâce au financement du Fonds du patrimoine mondial ;

8. Prie instamment l'État partie de prendre toutes les mesures possibles afin de stopper le braconnage dans le périmètre du bien, et, en collaboration avec les États parties du Tchad et du Soudan, d'envisager une coopération transfrontalière pour résoudre le problème du braconnage de la faune sauvage ;

9. Fait également appel à la communauté internationale pour un soutien complémentaire aux mesures urgentes de conservation ayant pour but d'empêcher la perte de valeur universelle exceptionnelle du bien ;

10. Réitère également sa demande à l'État partie, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et l'UICN, de développer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle comprenant les conditions d'intégrité et une proposition d'Etat de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

11. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, un rapport sur l'état de conservation du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009 ;

12. Décide de maintenir le Parc national de Manovo-Gounda St Floris (République centrafricaine) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-08/32.COM/7A
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : République centrafricaine
Session : 32COM