jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 8B.101

Révision des Déclarations de Valeur et de Valeur Universelle Exceptionnelle - Maritime Greenwich (ROYAUME-UNI)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/8B.Add et WHC-08/32.COM/INF.8B1,

2. Adopte la Déclaration de valeur suivante pour le Maritime Greenwich, Royaume-Uni:

Disposé symétriquement le long de la Tamise, l'ensemble XVIIe siècle composé de Queen's House, une partie du Palais royal de Greenwich, l'ensemble palatial Baroque de l'hôpital royal pour les marins et l'Observatoire royal fondé en 1675 entouré par le Parc royal réalisé dans les années 1660 par André Le Nôtre, reflètent deux siècles de mécénat royal et représentent l'apogée des travaux des architectes Inigo Jones et Christopher Wren, et plus largement de l'architecture européenne à une époque importante de son évolution. L'ensemble symbolise également les projets artistiques et scientifiques anglais des XVIIe et XVIIIe siècles. 

La ville de Greenwich, qui grandit aux portes du Palais royal, offre, avec ses villas et ses terrasses entourant l'église Saint-Alphège, due à Nicholas Hawksmoor, un cadre et une approche à l'ensemble principal.

Queen's House, œuvre d'Inigo Jones, fut le premier édifice palladien de Grande-Bretagne et inspira directement les demeures et villas classiques  qui furent édifiées dans toute l'Angleterre au cours des deux siècles suivants.

L'Hôpital royal, construit selon les plans de Christopher Wren et bâti sur plusieurs décennies par lui et d'autres grands architectes, notamment Nicholas Hawksmoor, compte parmi les édifices Baroques les plus remarquables d'Angleterre. 

Le parc royal est un chef d'œuvre de paysage symétrique appliqué à un terrain irrégulier par André Le Nôtre.

Les travaux d'astronomie menés à l'Observatoire royal,  en particulier ceux des scientifiques Robert Hooke et John Flamsteed, premier astronome royal, permirent de mesurer exactement le mouvement de la terre et contribuèrent au développement de la navigation mondiale. L'Observatoire est aujourd'hui le point de départ du système des fuseaux horaires et la mesure de la longitude autour du globe.

Critère (i) : Les bâtiments publics et privés du Parc royal de Greenwich forment un ensemble exceptionnel qui témoigne d'une entreprise humaine artistique et créative de la plus haute qualité.

Critère (ii) : Maritime Greenwich témoigne de l'architecture européenne à une période importante de son évolution, illustrée par le travail de grands architectes tels que Inigo Jones et Christopher Wren qui, inspirés par les développements en Europe, ont formé l'évolution architecturale des générations suivantes, tandis que le parc illustre l'interaction de l'homme et de la nature sur une durée de deux siècles.

Critère (iv) : Le Palais, le Royal Naval College et le parc royal illustrent le pouvoir, le mécénat et l'influence de la Couronne aux XVIIe et XVIIIe siècles et la capacité de planifier et d'intégrer la culture et la nature en un ensemble harmonieux. 

Critère (vi) : Greenwich est associé à des réalisations artistiques et architecturales exceptionnelles ainsi qu'à des projets scientifiques de la plus haute qualité par le biais le développement de la navigation et de l'astronomie à l'Observatoire royal, qui ont abouti à la définition du méridien de Greenwich en tant que standard international.

3. Recommande que l'évaluation des déclarations d'authenticité et d'intégrité, de protection et de gestion soit repoussée à la 33e session du Comité du patrimoine mondial (2009) dans l'attente de l'adoption d'une méthodologie et d'un format convenu pour les Déclarations de valeur universelle exceptionnelle pour les biens inscrits.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-08/32.COM/8B.Add
Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Session : 32COM