jump to the content

Décisions du Comité

28 COM 15A.3

Biens du patrimoine mondial de la République démocratique du Congo (RDC)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Exprime ses sincères condoléances aux familles des membres du personnel duparc qui ont perdu la vie en tentant de protéger les biens du patrimoinemondial ;

2. Félicite l’Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN), et plusspécialement son personnel de terrain extrêmement dévoué, ainsi que l’UNESCO et les partenaires du projet « Conservation de la biodiversité dansles régions de conflit armé » pour les efforts déployés afin de protéger l’intégrité et les valeurs de patrimoine mondial des biens ;

3. Se réjouit que l’installation du gouvernement de transition de la RDC et le déploiement de la Mission de l'organisation des Nations unies en RépubliqueDémocratique du Congo (MONUC) autour de certains biens aientpratiquement mis fin aux hostilités à l’intérieur du périmètre des cinq biens du patrimoine mondial et autour, et qu’ils aient permis à l’ICCN, l’organismechargé de leur gestion, de reprendre le contrôle de certaines parties de quelques biens ;

4. Se déclare de nouveau sérieusement préoccupé par les menaces qui continuentde peser sur les biens, en particulier l’empiètement et l’extraction des ressources naturelles, notamment l’exploitation minière, avec le consentementdes autorités politiques ou militaires locales, ainsi que le braconnage et le traficde l’ivoire par des groupes armés, notamment d’anciens groupes de rebelles en attente de démobilisation ou d’intégration dans l’armée nationale ;

5. Se déclare particulièrement préoccupé par l’augmentation soudaine dubraconnage dans le Parc national de la Garamba, braconnage qui est le fait de combattants du SPLA et menace d’extinction la dernière population derhinocéros blancs du Nord ;

6. Prie instamment le gouvernement de transition de la RDC de prendre toutes les dispositions nécessaires pour restaurer l’intégrité des biens, notamment desParcs nationaux des Virunga et de Kahuzi-Biega, en prenant de toute urgencedes mesures pour évacuer tous les établissements illégaux et mettre fin à l’extraction illégale des ressources ;

7. Prie également instamment le gouvernement de transition de la RDC de retirertoutes les positions militaires, notamment les troupes d’anciens rebelles en attente de démobilisation ou d’intégration dans l’armée nationale, des cinqbiens du patrimoine mondial et de les stationner à une distance suffisante desbiens et demande à la MONUC d’accorder une attention particulière à la démobilisation et au désarmement des groupes armés à l’intérieur du périmètreet à proximité immédiate des biens ;

8. Demande au Directeur général de l’UNESCO de faire appel aux Nations Unies et de recourir à toutes autres voies diplomatiques appropriées afin qu’ellesusent de leur influence pour convaincre les hauts responsables du SPLA d’ordonner à leurs combattants de cesser tout braconnage et de retirer immédiatement les troupes du SPLA (Sudanese People’s Liberation Army) desenvirons du Parc national de la Garamba ;

9. Félicite le Directeur général de l’UNESCO pour l’organisation en septembre 2004 d’une conférence à haut niveau sur la conservation des biens dupatrimoine mondial de la RDC et invite tous les Etats parties à la Conventiondu patrimoine mondial, ainsi que les fondations et organismes donateurs internationaux et le secteur privé, à soutenir cette initiative et les efforts deréhabilitation des cinq biens du patrimoine mondial qui feront suite à laconférence ;

10. Invite le Centre du patrimoine mondial à intensifier sa coopération avec lesConventions apparentées, par exemple la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d’extinction (CITES),et avec d’autres organes compétents des Nations Unies, en vue de laconservation des biens ;

11. Demande au Centre du patrimoine mondial et l’UICN, en coopération avec l’État partie, d’entreprendre une mission aux parcs nationaux de Virunga, deKahuzi-Biega et de la Garamba, ainsi que dans la réserve de faune à Okapisafin d’évaluer leur état de conservation et de soumettre un rapport pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 29e session en 2005 ;

12. Demande que le Directeur général de l’UNESCO contacte d’urgence lePrésident du Rwanda afin de solliciter des informations sur la déforestation qui aurait lieu avec le soutien du commandement des Forces militaires rwandaisesdans le secteur de Mikeno du Parc national des Virunga, et pour inviter legouvernement du Rwanda à coopérer en ce sens avec le gouvernement de transition de la RDC et à respecter l’intégrité du bien ;

13. Décide de maintenir les Parcs nationaux de la Garamba, de la Salonga, de Kahuzi-Biega et des Virunga, ainsi que la Réserve de faune à okapis sur la Liste du patrimoine mondial en péril.