jump to the content

Décisions du Comité

31 COM 8B.45

Propositions d'inscription de biens naturels, mixtes et culturels sur la liste du patrimoine mondial - Gamzigrad-Romuliana, le palais de Galère

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B et WHC-07/31.COM/INF.8B.1,

2. Inscrit Gamzigrad-Romuliana, le palais de Galère, Serbie, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (iii) et (iv).

3. Adopte la suivante déclaration de valeur universelle exceptionnelle:

Gamzigrad-Romuliana est un ensemble palatial et commémoratif de la période romaine tardive, construit à la fin du IIIe et au début du IVe siècle à la demande de l'empereur Galerius Maximianus. Les fortifications massives du palais sont une référence au fait que les empereurs de la tétrarchie étaient tous des chefs militaires de haut rang. Les relations spatiales et visuelles entre le palais et l'ensemble d'édifices commémoratifs, où se trouvent les mausolées de l'empereur et de sa mère Romula, sont uniques.

Critère (iii) : Les fortifications, le palais et l'ensemble d'édifices commémoratifs sont un témoignage unique de la tradition de la construction romaine façonnée par le programme idéologique de la seconde tétrarchie et par Galère lui-même, leur fondateur.

Critère (iv) : Le groupe d'édifices composant l'ensemble architectural de l'empereur Galère est unique en ce qu'il entremêle les programmes à caractère cérémoniel et commémoratif. La relation entre les deux ensembles spatiaux est soulignée par l'emplacement du tetrapylon au carrefour entre les fortifications et le palais, le temporel, et les mausolées et monuments de consécration, le spirituel.

L'intégrité et l'authenticité de Gamzigrad-Romuliana sont clairement démontrées. Relativement peu de fouilles ont été conduites à ce jour et il n'y a eu aucune tentative de reconstruction des vestiges très dégradés. Il n'existe aucun plan de reconstruction au-delà de ce qui est nécessaire pour la conservation et de ce que la recherche peut fonder, puisque cela diminuerait le degré d'authenticité.

Le bien est protégé par : l'arrêté de l'Institut pour la préservation et l'étude scientifique des biens culturels de la RP de Serbie n° 407/48, 19 mars 1948 ; l'arrêté sur l'identification des biens culturels immobiliers d'importance exceptionnelle et de grande importance (Journal officiel 14/79) ; les vestiges de la ville romaine de Gamzigrad se sont vu attribuer le statut de monument culturel d'une importance exceptionnelle ; la loi sur les biens culturels, Journal officiel de la république de la Serbie, n° 71/94 (la loi en vigueur régissant la préservation de biens culturels). Une zone tampon a été établie. La conservation des vestiges est satisfaisante. Le bien est géré au niveau de la république de Serbie par l'Institut pour la protection des monuments culturels de Serbie.

4. Demande à l'État partie de développer le système de gestion et d'allouer des ressources suffisantes à sa mise en œuvre.

5. Recommande que l'État partie prenne immédiatement en considération ce qui suit:

     a) Accorder la priorité à l'analyse des données des précédentes fouilles et conduire toute nouvelle investigation en utilisant des moyens non destructifs et des incisions chirurgicales ciblées;

     b) Adopter des mesures pour éviter l'impact négatif d'un nombre de visiteurs accru sur le bien;

6. Recommande à l'État partie d'étudier la possibilité d'associer ce bien à une proposition d'inscription en série comportant le centre historique de Split, le Palais de Dioclétien et la Villa romaine du Casale.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-07/31.COM/8B
Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Serbie
Session : 31COM