English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

31 COM 8B.34

Propositions d'inscription de biens naturels, mixtes et culturels sur la liste du patrimoine mondial - Pont Mehmed Pacha Sokolović de Višegrad

Le Comité du patrimoine mondial, 

1. Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B et WHC-07/31.COM/INF.8B.1,

2. Inscrit le Pont Mehmed Pacha Sokolović de Višegrad, Bosnie-Herzégovine, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii) et (iv);

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante:

La valeur universelle exceptionnelle du pont de Višegrad est incontestable pour toutes les raisons historiques et étant donné les valeurs architecturales qu'il possède. Il représente une étape majeure de l'histoire du génie civil et de l'architecture des ouvrages d'art et a été réalisé par l'un des plus célèbres constructeurs de l'Empire ottoman.

Le pont témoigne tout particulièrement de la transmission et de l'adaptation des techniques sur la longue durée de l'histoire. Il témoigne également d'importants échanges culturels entre des espaces de civilisations distincts. Il fournit un témoignage exceptionnel de l'architecture et du génie civil ottoman classiques à leur apogée. Son rôle symbolique a été important au cours de l'histoire, et particulièrement lors des nombreux conflits du XXe siècle. Sa valeur culturelle transcende les frontières à la fois nationales et culturelles.

Critère (ii) : Placé dans une position géostratégique, le pont témoigne d'importants échanges culturels entre les Balkans, l'Empire ottoman et le monde méditerranéen, entre la chrétienté et l'islam, sur la longue durée de l'histoire. La gestion et les réparations du pont ont aussi impliqué des pouvoirs politiques et culturels différents : après les Ottomans, les Austro-Hongrois, la Fédération yougoslave, la République de Bosnie-Herzégovine.

Critère (iv) : Le pont de Višegrad apporte un témoignage architectural remarquable de l'apogée de l'âge classique de l'Empire ottoman, dont les valeurs et les réalisations marquent une étape importante de l'histoire humaine.

Le bien, essentiellement constitué du bridge, de la rampe d'accès et des deux berges de la rivière, en amont et en aval, est protégé par sa zone tampon sur chaque berge de la rivière Drina. L'intégrité du pont est vulnérable mais est maintenant correctement protégée par la zone tampon et exprime comme il convient les valeurs qu'il incarne.

La Drina est une rivière de montagne qui draine les eaux des Balkans vers la Save et le Danube. Elle est sujette aux crues et les parapets du pont ont été détruits lors d'une crue exceptionnelle en 1896. En outre, le pont a été sérieusement endommagé au cours des deux guerres mondiales et, après des réparations temporaires, a été reconstruit en pierre au début des années cinquante.

En dépit de ces événements historiques, l'authenticité a été généralement bien maintenue au cours des restaurations successives du pont. Il reste cependant fragile et ses fondations sont particulièrement menacées par l'utilisation de deux stations hydroélectriques - l'une en Bosnie et l'autre en Serbie - qui ont une incidence sur le niveau des eaux de la rivière.

Pour pallier ces menaces, le ministère serbe des mines et de l'énergie a écrit à la Commission bosniaque pour préserver les monuments nationaux le 27 juin 2007. Il appuie l'inscription du pont sur la Liste du patrimoine mondial et soutient également la formation d'un groupe de travail binational pour analyser l'impact du fonctionnement de la station hydroélectrique sur la rivière afin de préserver le pont. Cette initiative va compléter la protection juridique et le plan de gestion déjà en place. 

4. Recommande à l'État partie de:

     a) Réaliser la mise en œuvre urgente des travaux de restauration des fondations et des piles, et plus largement l'organisation technique du renforcement structurel du bien puis de sa restauration-conservation sur le long terme;

     b) Renforcer la gestion concertée du niveau des eaux par les centrales électriques de Bajina Basta et de Višegrad, du point de vue de la gestion des inondations, du retour du niveau des eaux à un niveau compatible avec l'expression de la valeur universelle exceptionnelle du bien, et enfin du point de vue de l'intégrité des bases structurelles du pont, actuellement affectées par la gestion des barrages;

     c) Prévoir à terme le remplacement des parapets actuels, lourds et non conformes aux originaux, par de fins panneaux de pierre en accord avec la documentation existante sur le pont dans sa forme ancienne, antérieure à la crue de 1896;

     d) Poursuivre et renforcer les activités de protection, restauration et conservation que l'État partie entreprend conformément au plan de gestion.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-07/31.COM/8B.Add
Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Bosnie-Herzégovine
Session : 31COM