English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

31 COM 8B.30

Propositions d'inscription de biens naturels, mixtes et culturels sur la liste du patrimoine mondial - Forteresses parthes de Nisa

Le Comité du patrimoine mondial, 

1. Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B et WHC-07/31.COM/INF.8B.1,

2. Inscrit les Forteresses parthes de Nisa, Turkménistan, sur la Liste du patrimoine mondial, sur la base des critères (ii) et (iii):

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante:

Nisa fut la capitale de l'Empire parthe qui domina cette région d'Asie centrale du milieu du IIIe siècle av. J.-C. jusqu'à l'aube du IIIe siècle de notre ère. En cette qualité, elle forma un rempart contre l'expansion romaine, tout en servant de centre important pour le commerce et les communications, au carrefour des routes nord-sud et est-ouest. Sa puissance économique et politique est bien illustrée par les vestiges subsistant qui soulignent l'interaction entre les cultures de l'Asie centrale et de la Méditerranée.

Critère (ii) : Nisa est située au carrefour d'axes commerciaux et stratégiques importants. Les vestiges archéologiques illustrent de manière vivante la profonde interaction des influences culturelles de l'Asie centrale et du monde méditerranéen.

Critère (iii) : L'Empire parthe fut l'une des civilisations les plus puissantes et les plus influentes du monde antique, un brillant rival de Rome qui empêcha l'expansion vers l'est de l'Empire romain. Nisa, la capitale de l'Empire parthe, est le symbole exceptionnel de l'importance de ce pouvoir impérial.

L'intégrité et l'authenticité du bien ainsi que du paysage environnant sont incontestables, en ce qui concerne les dimensions des deux tells et l'emplacement de la capitale au pied des montagnes de Kopet-Dag. Les deux tells ne représentent en aucun cas l'aspect d'origine de la capitale parthe, mais leur aspect actuel est uniquement le résultat de l'érosion naturelle.

Le site est officiellement enregistré comme l'un des 1 300 monuments historiques et culturels du Turkménistan. Nisa est également l'un des huit parcs nationaux historiques et culturels (SHCP), créés pour protéger les plus importants sites turkmènes. Une zone tampon a été établie. Le bien entre dans le champ d'application du plan de développement de la ville de Bagyr. De sérieux efforts restent à faire pour instaurer un système efficace d'entretien préventif, garantissant la survie des parties du site récemment mises au jour. Un plan quinquennal a donc été rédigé pour la période 2006-2010, afin d'assurer un meilleur équilibre entre les diverses activités (par ex. l'archéologie par rapport à la conservation) et d'associer en les harmonisant tous les documents et stratégies existants qui se rapportent au site.

4. Recommande que l'État partie prenne en considération les points suivants:

     a) le remplacement des escaliers d'accès actuels et de la plate-forme panoramique de l'ancienne Nisa, en recourant à des matériaux plus appropriés et avec un design plus en harmonie avec l'environnement;

     b) l'amélioration des installations pour les visiteurs, plus particulièrement en ce qui concerne les plates-formes d'observation;

     c) la nécessité en ce qui concerne la planification future de prêter attention à la conservation des sites fouillés, à l'attribution de ressources financières et à la mise en œuvre du plan de gestion. Celui-ci devrait comporter un plan de travail coordonnant l'entretien, le suivi et la présentation des deux sites;

     d) l'obligation pour les propositions de chantiers de fouilles de prévoir, en termes de durée et de financement, la conservation des structures mises au jour, et de subordonner la délivrance du permis à l'exécution de cette obligation;

     e) la création sur le site d'un programme complet de documentation et d'une base de données accessible;

     f) l'établissement de plans pour la conservation, l'interprétation et la gestion des visiteurs en tant qu'éléments complétant le plan de gestion global;

     g) l'extension de la zone tampon au sud-est des deux tells, pour inclure la zone au pied des montagnes du Kopet-Dag, et celle à l'est de la nouvelle Nisa, la largeur de cette partie devant être augmentée de 200m à 500m au moins;

5. Demande à l'État partie de fournir des rapports annuels avant le 1 février, au Comité pendant les trois prochaines années sur l'état d'avancement de la mise en œuvre du plan de gestion.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-07/31.COM/8B
Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Turkménistan
Session : 31COM