jump to the content

Décisions du Comité

31 COM 8B.8

changements de noms - Camp allemand nazi de concentration et d’extermination (1940-1945)

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/8B,
  2. Rappelant la décision 30 COM 8B.12,
  3. Constatant la demande renouvelée des autorités polonaises (Pologne) de modifier le nom du Camp de concentration d'Auschwitz,
  4. Approuvant la réunion de concertation internationale qui a réuni des personnalités éminentes et des experts internationaux le 12 mars 2007 au Siège de l'UNESCO,
  5. Notant les résultats de la réunion internationale de consultation, et en particulier la déclaration de valeur proposée et le changement de nom recommandé,
  6. Approuve la déclaration de valeur du bien suivante:

Auschwitz-Birkenau était le principal et le plus connu des six camps de concentration et d'extermination créés par l'Allemagne nazie pour mettre en œuvre sa politique de solution finale visant à l'extermination massive des Juifs d'Europe. Édifié en Pologne sous l'occupation allemande nazie, initialement comme camp de concentration pour des Polonais et ensuite pour des prisonniers de guerre soviétiques, le camp est vite devenu une prison pour de nombreuses autres nationalités. Entre les années 1942 et 1944, il est devenu le principal camp d'extermination massive où des Juifs ont été torturés et exécutés à cause de leurs origines prétendument raciales. Outre l'extermination massive de plus d'un million d'hommes, de femmes et d'enfants juifs, et de dizaines de milliers de victimes polonaises, Auschwitz a aussi servi de camp d'extermination de milliers de Roms et de Sinti et autres prisonniers de différentes nationalités européennes. 

La politique nazie de spoliation, de dégradation et d'extermination des Juifs était fondée sur une idéologie raciste et antisémite propagée par le Troisième Reich.

Auschwitz-Birkenau était le plus vaste des ensembles de camps de concentration créés par le régime allemand nazi, et celui qui associait l'extermination au travail forcé. Au cœur d'un vaste panorama d'exploitation et de souffrance humaines, les vestiges des deux camps d'Auschwitz I et d'Auschwitz II-Birkenau, avec leur zone de protection, ont été placés sur la Liste du patrimoine mondial pour témoigner de cet effort inhumain, cruel et méthodique de déni de la dignité humaine à des groupes considérés comme inférieurs, aboutissant à leur exécution systématique. Les camps sont un témoignage frappant du caractère criminel de la politique antisémite et raciste nazie, qui a entraîné l'anéantissement de plus d'1,2 million de personnes, dont 90 % de Juifs, dans les fours crématoires.

Les enceintes, les barbelés, les voies de garage, les quais, les baraquements, les potences, les chambres à gaz et les fours crématoires d'Auschwitz-Birkenau montrent clairement le déroulement de l'Holocauste, ainsi que la politique allemande nazie de meurtre de masse et de travail forcé. Les collections sur le site préservent le témoignage de ceux qui ont été assassinés avec préméditation, et présentent le mécanisme systématique de ce mode d'exécution. Les effets personnels figurant dans les collections témoignent de la vie des victimes avant leur envoi dans les camps de concentration, ainsi que de l'utilisation cynique de leurs biens et de leurs restes. Le site et son paysage représentent un haut niveau d'authenticité et d'intégrité d'autant que les preuves originelles ont été soigneusement conservées, sans aucune restauration superflue.

Critère (vi) - Être directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées ou des croyances, des œuvres artistiques et littéraires d'une valeur universelle exceptionnelle

Auschwitz-Birkenau, monument évoquant le génocide délibéré des Juifs par le régime nazi (Allemagne 1933-1945) et la mort d'innombrables autres victimes, témoin irréfutable d'un des plus grands crimes commis contre l'humanité. C'est aussi un monument célébrant la force de l'esprit humain, qui, dans la plus grande adversité, a résisté au régime allemand nazi qui entendait supprimer toute liberté d'action et de pensée et exterminer des races entières. Le site est un haut lieu de mémoire pour l'humanité tout entière, symbole de l'holocauste, d'une politique raciste et de la barbarie ; c'est un lieu de notre mémoire collective dans ce sombre chapitre de l'histoire de l'humanité, un lieu de transmission de cette page de l'histoire aux plus jeunes générations, et un signe d'avertissement des nombreuses menaces et conséquences tragiques des idéologies extrémistes et du déni de la dignité humaine.

7. Sur la base de cette déclaration de valeur, approuve en outre la modification du nom pour le nom suivant: Auschwitz Birkenau comme titre et Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945) comme sous-titre;

8. Prenant en compte la décision 31 COM 7B.88, prie instamment les États parties d'assurer la mise en œuvre du plan de gestion du bien par les autorités à tous les niveaux;

9. Lance un appel à tous les États parties pour qu'ils transmettent au Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO les liens électroniques vers leur matériel éducatif et informatif, pour renforcer la connaissance de sa signification dans la mémoire collective de l'humanité comme une mise en garde des nombreuses menaces et des conséquences des idéologies extrêmes et des tentatives de privation de la dignité humaine.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-07/31.COM/8B
Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Pologne
Session : 31COM