La 7ème Session extraordinaire du Comité du patrimoine mondial s’est ouverte le 6 décembre 2004 à Paris, au Siège de l’UNESCO, sous la présidence de M. Themba P. Wakashe de l’Afrique du Sud et se tiendra jusqu’au 11 décembre 2004.

Cette importante réunion étudiera, entre autres, les relations entre la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel de 1972 et d’autres conventions de l’UNESCO portant sur le patrimoine, en particulier la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée en 2003.

Le Comité examinera également des suggestions pour la révision des Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Les changements notables apportés aux Orientations, ainsi qu’un rapport de situation, seront examinés.

Cette session extraordinaire sera aussi l’occasion d’examiner des rapports d’avancement dans le cadre de l’exercice régional de rapports périodiques ainsi que différentes questions financières et administratives.

Le Comité du patrimoine mondial est composé de 21 représentants d’Etats parties élus par l ‘Assemblée générale pour un mandat d’une durée maximale de six ans. Il est responsable de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Chaque année, lors de ses sessions ordinaires, le Comité inscrit de nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial. Il examine les rapports sur l’état de conservation des sites inscrits et demande aux Etats parties de prendre action si nécessaire. Le Comité détermine l’utilisation du Fonds du patrimoine mondial. Il décide également de l’inscription des sites sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

A ce jour la Convention du patrimoine mondial protège 788 sites de « valeur universelle exceptionnelle » dans 134 Etats parties, dont 611 sites culturels, 154 sites naturels et 23 sites mixtes.

La 29ème session du Comité du patrimoine mondial aura lieu à Durban, Afrique du Sud, en juillet 2005.