Le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, M. Francesco Bandarin, a signé le 2 avril 2009, au Siège de l'UNESCO à Paris, une lettre d'intention avec l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), établissement public français. La lettre d'intention a été signée avec Mme Nicole Pot, Directrice générale de l'INRAP et en présence de M. Jean-Paul Jacob, Président.

Cette lettre d'intention donne un cadre stratégique à l'intérieur duquel les Parties s'accordent pour coopérer et contribuer à la conservation des sites et monuments inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Elle vise à veiller à la conservation effective et préventive des biens du patrimoine mondial et du patrimoine en péril, par la mise en œuvre de programmes d'archéologie préventive et par le renforcement des capacités en ce domaine.

La lettre fait référence aux documents de la Conférence générale de l'UNESCO, relatifs à la protection et à la conservation des biens culturels immobiliers et des biens naturels, en particulier par l'application effective de la Convention du patrimoine mondial.

Les Parties ont identifié les aires dans lesquelles leur coopération peut être menée en concertation avec les autorités nationales des sites du patrimoine mondial partout dans le monde et, en particulier, dans les pays en développement avec une priorité pour l'Afrique.