Le Centre du patrimoine mondial exprime sa tristesse suite au décès du Dr Guy Suzon Ramangason, ancien Directeur général de Madagascar National Parks, survenu le 30 avril 2020.  Guy Suzon a apporté une contribution importante à la conservation de la biodiversité à Madagascar et au-delà. 

Après une carrière internationale à l'UICN et au WWF, Guy Suzon prit les rênes de Madagascar National Parks, dont il fut le Directeur général de 2003 à 2019, date à laquelle il prit sa retraite. Il fut également l'épine dorsale de la "Vision de Durban 2003" qui visait à tripler la superficie des aires protégées de Madagascar.

Au cours de sa carrière dans la conservation, Guy Suzon a également développé une longue coopération avec l'UNESCO. Il fut le coordinateur de la première réserve de biosphère de Madagascar, la Réserve de biosphère de Mananara Nord, et le moteur de l'inscription de la Réserve naturelle intégrale des Tsingy de Bemaraha comme premier site malgache sur la Liste du patrimoine mondial. En tant que Directeur général de Madagascar National Parks, il a également promu l’inscription des Forêts humides de l'Atsinanana. Ce bien en série composé de 6 aires protégées dans la ceinture forestière humide de l'est de Madagascar et qui met en valeur la biodiversité exceptionnelle de l'île a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 2007. Guy Suzon a également joué un rôle de premier plan dans la lutte pour la protection du site contre les impacts de l'exploitation illégale du bois de rose qui ont conduit à l'inscription du site sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 2010.

"Guy Suzon a apporté une formidable contribution à la conservation de la biodiversité insulaire unique de Madagascar. Il a fait de Madagascar National Parks l'une des agences des aires protégées les plus performantes d'Afrique et était un ami de la Convention du patrimoine mondial", a déclaré Mechtild Rössler. "Il nous manquera beaucoup et les sites naturels du patrimoine mondial de Madagascar resteront un témoignage de ses réalisations".