En Iran, certains guides touristiques de sites du patrimoine mondial ont participé au "Programme de formation de guides spécialistes du patrimoine mondial" à Kermanshah du 4 au 8 août 2019 pour améliorer leur connaissance des sites du patrimoine mondial et acquérir les nouvelles compétences nécessaires pour devenir expert du patrimoine mondial.


Les participants ont formé un groupe mixte provenant de l'Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l'artisanat et du tourisme (ICHHTO) et de la Fédération iranienne des associations de guides touristiques (IFTGA), réunissant ainsi les secteurs privé et gouvernemental pour échanger sur les meilleures pratiques touristiques et sur les questions autour de l'industrie touristique culturelle. 

L'atelier a abordé un certain nombre de sujets, notamment la conservation du patrimoine, l'interprétation, la gestion du tourisme et l'implication des communautés locales. Les deux premiers jours ont été consacrés aux concepts fondamentaux de la Convention de 1972, notamment les critères d'inscription sur la Liste du patrimoine mondial et la valeur universelle exceptionnelle (VUE).

L'atelier s'est poursuivi avec des informations importantes sur la conservation et la préservation des sites patrimoniaux et s'est achevé sur les compétences requises pour devenir un guide professionnel : présentation des sites, interprétation et la gestion du comportement des visiteurs. Dans le cadre de la formation, l'ICHHTO a organisé une visite du site du patrimoine mondial de Bisotoun pour tous les participants. 


M. Cvetan Cvetkovski (Responsable du Bureau régional de l'UNESCO à Téhéran) a conclu en exprimant "la ferme volonté de l'UNESCO de se tenir aux côtés de l'Iran pour veiller à ce que les sites du patrimoine mondial soient préservés pour les générations futures et que le tourisme culturel durable bénéficie au pays et aux nombreux visiteurs qui viennent découvrir ce pays magnifique".

Cet atelier était la première des nombreuses initiatives qui, au cours des trois années à venir, seront organisées dans le cadre du projet financé par l'Union Européenne : "Corridors du patrimoine des Routes de la soie en Afghanistan, en Asie centrale et en Iran - la dimension internationale de l'Année européenne du patrimoine culturel", mis en œuvre par le Bureau régional de l'UNESCO à Téhéran en étroite collaboration avec l'Organisation iranienne du patrimoine culturel, de l'artisanat et du tourisme.