Le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO a été attristé d'apprendre le décès de David Lowenthal, historien et géographe américain, dont le travail révolutionnaire a contribué à ce que l'étude du patrimoine soit reconnue comme une discipline universitaire. Il a soutenu l’idée que le patrimoine ne faisait pas l’objet d’une histoire représentative, mais correspondait à une sélection subjective, permettant les personnes à se définir à travers des faits historiques.

Né aux États-Unis, il a cependant passé la plus grande partie de sa vie au Royaume-Uni. Diplômé en histoire de l'Université Harvard depuis 1943, il a ensuite travaillé avec Carl Sauer auprès de l'Université de Californie à Berkeley (1947-1949) puis a achevé sa thèse de doctorat à l'Université du Wisconsin en 1953. Par la suite, il a enseigné la géographie et l'histoire au Vassar College à New-York et a reçu le titre de professeur de géographie par l'University College de Londres en 1972, avant de prendre sa retraite en tant que professeur émérite en 1986.

Profondément engagé pour la conservation du patrimoine et la protection de l’environnement, il a estimé que la sensibilisation sur ces sujets dépendait de notre perception individuelle. Expert des paysages culturels, son article pour le Courrier de l’UNESCO en septembre 1997 (« Paysages culturels »)  a particulièrement été novateur, d’autant plus que peu de temps après, le terme a été utilisé comme une catégorie pour les sites du patrimoine mondial par le Comité du patrimoine mondial. M. Lowenthal a également initié le concept des paysages sonores, notamment par le biais d’un article publié dans le Courrier de l’UNESCO en novembre 1976 (« A la recherche des sons perdus »).

Parmi ses œuvres les plus importante figurent « Géographies de l'imaginaire » (1976), « Le passé est un pays étranger » (1985) et « Le passé est un pays étranger, revisité » (2015). Outre ses nombreuses distinctions, il a reçu la médaille Victoria de la Royal Geographical Society en 1997, a été élu membre de la British Academy en 2001 et a été distingué de la médaille de la British Academy en 2016.

Le personnel du Centre du patrimoine mondial souhaite présenter ses sincères condoléances à la famille et aux amis du Dr. Lowenthal.