Les 18 et 19 septembre 2018 s’est tenue pour la première fois la réunion entre les membres du Groupe de liaison des conventions relatives à la biodiversité (BLG) et ceux du Groupe de liaison des conventions culturelles (CCLG) au siège de l'UNESCO à Paris (France).

Cette rencontre a eu lieu à l’occasion de la 13e réunion du BLG, qui avait pour objectif de discuter de comment renforcer la coopération afin de lutter contre l'accélération de la perte de la biodiversité mondiale, particulièrement en tenant compte du cadre mondial pour la biodiversité après 2020 et de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Les échanges entre Conventions traitant de la biodiversité et de la culture ont permis d’identifier des domaines d’intérêt communs et d’entamer un nouveau dialogue entre nature et culture. Cette 13e réunion du BLG était organisée par le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO et présidée par sa directrice, Mechtild Rössler.

Le BLG est actuellement composé des huit secrétariats des conventions relatives à la biodiversité suivantes: la Convention sur la diversité biologique (CDB), la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS), la Convention relative aux zones humides d'importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau (Convention de Ramsar), la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV), le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (ITPGRFA), la Commission baleinière internationale (CBI) et la Convention du patrimoine mondial.

S'appuyant sur des discussions précédentes et un récent événement parallèle organisé lors du Forum politique de haut niveau pour le développement durable 2018, le BLG a examiné comment assurer une mise en œuvre plus efficace des différents mandats liés à la biodiversité et de quelle manière l’on pourrait communiquer un message global plus fort et consolidé afin d’intégrer davantage les questions de biodiversité. Le groupe a également décidé d'élargir son champ de coopération pour inclure d'autres partenaires clés, tels que la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). L’UNESCO accueillera sa prochaine session plénière en avril-mai 2019.

La réunion a également été une occasion unique pour les membres de BLG de rencontrer les programmes de l'UNESCO relatifs à la biodiversité, notamment le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB), le Programme Systèmes de savoirs locaux et autochtones (LINKS) et la Commission océanographique intergouvernementale (COI).