La diversité biologique : Une assurance vie pour notre monde en évolution

Cette semaine, à New York, les dirigeants du monde examineront les progrès accomplis dans la poursuite des Objectifs du millénaire pour le développement. Ces buts incarnent les aspirations de la communauté internationale à un monde meilleur, où la faim et la pauvreté sont éradiquées, où toutes les personnes jouissent des droits fondamentaux et où règnent l’équité et la santé dans l’ensemble des pays. Nous demandons aux dirigeants de reconnaître qu’il est primordial d’utiliser durablement la diversité biologique et de partager plus équitablement ses avantages pour que les Objectifs du millénaire pour le développement deviennent une réalité dans une planète très peuplée.

La diversité biologique est la variété de la vie sur terre : les gènes, les espèces et les écosystèmes. Les services que nous tirons des écosystèmes, tels que l’eau propre, les aliments, les combustibles et les fibres, les médicaments et le contrôle du climat, ne peuvent être fournis sans diversité biologique. L’échec à conserver et à utiliser durablement la diversité biologique perpétuera une croissance économique inéquitable et non durable, une plus grande pauvreté, de nouvelles maladies plus endémiques, une perte continue des espèces, et un monde avec des milieux davantage dégradés et moins sains pour ses habitants. Il est temps d’admettre que tant que nous ne changerons pas la façon dont nous utilisons les ressources naturelles et distribuons les richesses créées, les Objectifs du millénaire pour le développement resteront dans les mémoires seulement comme un idéal utopique.

L’importance de la conservation et de l’utilisation de la diversité biologique pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement est déjà reconnue par les dirigeants du monde à travers leur engagement pour parvenir à une réduction significative du rythme de perte de diversité biologique d’ici à 2010 - ce qu’il est convenu d’appeler l’objectif de 2010. Ils ont établi cet objectif suite au rythme inacceptable auquel disparaît la diversité biologique en raison des activités humaines. La conservation des habitats, la surexploitation, la pollution et les changements climatiques sont provoqués par une demande toujours plus importante pour les ressources naturelles. Cette situation requiert une action urgente et concertée. Nous devons gérer et protéger la diversité biologique de manière durable, garantir la fourniture continue de biens et services écosystémiques et veiller à ce que le monde ait la capacité de s’adapter aux changements futurs.

A mesure que les progrès en matière de réduction de la pauvreté et d’amélioration du bien-être de notre population humaine croissante sont réalisés, nous comprendrons plus clairement la nécessité à maintenir des écosystèmes qui fonctionnent de manière efficace. Une large gamme de diversité génétique des produits agricoles et des animaux d’élevage est essentielle pour garantir l’adaptation de nos agro-systèmes aux nouveaux défis posés par le climat, les parasites et les maladies. La bonne santé biologique des milieux marins sera nécessaire pour nourrir les populations en augmentation constante et fournir des moyens d’existence aux communautés côtières à travers le monde. Les zones humides sont indispensables à plusieurs égards : en agissant en tant que régulateurs d’eau pour nous protéger des inondations et des tempêtes, en permettant, avec d’autres écosystèmes, tels que les forêts, de tempérer les changements climatiques, et en se comportant comme des filtres vivants pour les polluants et l’excédent d’engrais. Nous ne devons pas oublier que la diversité biologique est fondamentale pour de nombreuses cultures dans le monde, étant à l’origine de légendes et de mythes, et une source d’inspiration pour l’art et la musique. Elle est à la base des connaissances médicales, du fait que nous tirons parti des propriétés de toute une gamme de plantes et d’animaux pour la guérison. La fourniture de ces services dans tous ces écosystèmes dépend du maintien de la diversité biologique.

Nous, les Chefs des Secrétariats des Conventions internationales relatives à la diversité biologique, rappelons le rôle important que joue la diversité biologique dans la réalisation de tous les Objectifs du millénaire pour le développement. La diversité biologique peut aussi aider à soulager la faim et la pauvreté, à promouvoir la bonne santé humaine, et est le socle permettant d’assurer la liberté et l’équité pour tous. Chacun d’entre nous dépend directement ou indirectement de la diversité biologique pour sa santé et la qualité de sa vie. L’objectif de 2010 pour la diversité biologique est, par conséquent, le fondement de notre bien-être et de la durabilité de notre existence. Nous devons garantir la disponibilité de la diversité biologique pour toutes les générations, présentes et futures. Aussi, nous prions instamment les gouvernements et la société civile d’agir en faveur de la conservation et de l’utilisation durable de la diversité biologique, de façon à assurer à tout un chacun une part des avantages d’un monde diversifié.

 

Hamdallah Zedan
Secrétaire exécutif, Convention sur la diversité biologique (CBD)

Willem Wijnstekers
Secrétaire général, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menaces d’extinction (CITES)

Robert Hepworth
Secrétaire exécutif, Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS)

Peter Bridgewater
Secrétaire général, Convention de Ramsar sur les zones humides (Convention de Ramsar, Iran, 1971)

Francesco Bandarin
Directeur, Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO