English Français

La composante CAWHFI financée par la Commission européenne (2016-2020)

Entre 2016 et 2020, un financement de la Commission européenne a permis à CAWHFI de renforcer la surveillance et protection des paysages Tri-national Dja-Odzala-Minkébé (TRIDOM) (Cameroun, Congo, Gabon) et Trinational de la Sangha (TNS) (Cameroun, Congo, République centrafricaine). Ces deux espaces, d'une superficie de plus de 225 000 km2 comprennent trois sites du patrimoine mondial (Réserve de faune du Dja au Cameroun, Écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda au Gabon et Trinational de la Sangha au Cameroun, République centrafricaine et Congo).

Ceci a été fait par la multiplication des efforts de patrouilles anti-braconnage (plus de 3500 patrouilles et 300 000km parcourus), l’utilisation de technologies innovantes (SMART, cameras piège, drones et télédetection, etc…) et la formation de plus de 350 éco-gardes.

Le soutien apporté par CAWHFI a également amélioré la gestion des sites grâce à la réhabilitation des infrastructures, la promotion de l’éco-tourisme, l’implication et la formation des communautés locales (plus de 3000 personnes) et la mise à jour/production d’inventaires fauniques (e.g. éléphants, gorilles et chimpanzés). En outre, CAWHFI a apporté un soutien technique aux autorités congolaises et gabonaises pour la préparation des dossiers de nomination des parcs nationaux d’Odzala-Kokoua et d’Ivindo, respectivement.

Objectifs et Résultats

Sortie scolaire © UNESCO
Objectif 1
Promotion de la Convention du patrimoine mondial
  • Plus de 500 parties prenantes (administrations centrale et décentralisée, ONGs, secteur privé, communautés) sensibilisées sur la Convention du patrimoine mondial.
  • L’ appui aux Etats parties dans la préparation des rapports d’états de conserva­tion, le suivi des sites et les Décisions du Comité du patrimoine mondial
  • L’appui aux Etats parties dans le montage de 2 dossiers pour la nomination de nouveaux sites du patrimoine mondial (Parc National d’Ivindo au Gabon et Parc National Odzala-Kokoua au Congo)
Réhabilitation de l'écomusée du Parc National de la Lopé © ANPN
Objectif 2
Renforcement des activités de surveillance et de la gestion des sites
  • Plus de 3500 patrouilles de surveillance (>300 000 km parcourus) réalisées grâce aux efforts de patrouille et à l’utilisation de technologies innovantes (cameras piège, drones et télédétection)
  • 550 armes, 350 pointes d’ivoires, 16 000 munitions, 530 arrestations effectués/ saisies
  • 600 personnes formés dont plus de 350 écogardes,
  • Soutien et renforcement des capacités pour l’application de nouvelles méthodes de gestion de la ressource (SMART, EoH)
  • Réhabilitation de l'écomusée du Parc National de la Lopé (Gabon)
Bongos au Trinational de la Sangha © Andrea Turkalo
Objectif 3
Réduire la perte nette de la biodiversité
  • Évaluation des impacts potentiels de projets de développement économique: activités agro-industrielles de SUDCAM Hévéa et barrage de Mekin
  • Réalisation et mise à jour d’inventaires des ressources biologiques (e.g. élé­phants, gorilles et chimpanzés)
Lancement du DVD "Patrimonito au Dja" © UNESCO
Objectif 4
Communication & visibilité
  • Renforcement des cadres de consultation au niveau local (e.g. Fora des acteurs)
  • Plus de 1000 membres de communautés locales sensibilisés aux thématiques liées à la chasse, droit d’usage, lois fauniques.
  • Échange d’informations entre les sites concernés par le projet
  • Plus de 1500 jeunes sensibilisés sur la problématique de la conservation
  • Lancement du DVD «Patrimonito au Dja»

L’atteinte des objectifs de cette composante a notamment pu être réalisée grâce à la collaboration réussie entre les partenaires techniques sur le terrain (AWF, ANPN, FTNS, WCS, WWF, ZSL) et grâce au succès de la concertation entre les parties prenantes (autorités nationales et locales, secteur privé, populations locales). Il convient de noter la participation active des populations locales à la planification et à la mise en œuvre des activités liées à la conservation.

La coordination générale a été assurée par le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO et par le Bureau régional de l’UNESCO à Yaoundé.

Partenaires techniques

  • African Wildlife Foundation (AWF)
  • Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN)
  • Fondation pour le Trinational de la Sangha (FTNS)
  • Wildlife Conservation Society (WCS)
  • World Wildlife Fund (WWF)
  • London Zoological Society of London (ZSL)

Ressources

Initiative pour le patrimoine mondial forestier d'Afrique centrale (CAWHFI)
Archéologie dans le Parc National de la Lopé (Gabon)
Impacts des activités agro-industrielles de Sud Cameroun Hévéa sur le site du patrimoine mondial de la Réserve de Faune du Dja (Cameroun)
Etude de faisabilité de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du Parc National d’Odzala-Kokoua (Congo)
Conservation de la biodiversité dans le bassin du Congo: L'initiative pour le ptraimoine mondial forestier de l'Afrique Centrale (2016-2020)
Patrimonito au Dja, Centre du patrimoine mondial, UNESCO, 2018.