English Français

« Les jeunes pour la paix, les jeunes pour le patrimoine ! »

disent les jeunes professionnels du patrimoine de la région des États arabes

© UNESCO / Participants brainstorming on the Emotion Design Approach

Trente-deux jeunes professionnels de 17 pays de la région des États arabes se sont réunis à Tunis (Tunisie) du 2 au 6 décembre 2019 pour participer au Forum arabe des jeunes professionnels du patrimoine mondial, afin de s'engager en tant que citoyens du monde pour la consolidation de la paix par la protection, la préservation et la promotion du patrimoine mondial.

Ces participants ont apporté avec eux un large éventail de formations universitaires et professionnelles liées au patrimoine et à la consolidation de la paix. Pendant cinq jours, ils ont exploré les concepts d'extrémisme violent et ses manifestations sur les sites du patrimoine, les processus de relèvement et de réconciliation, et le rôle essentiel que les jeunes et la société dans son ensemble peuvent jouer dans ce processus. En tant que jeunes professionnels sur le terrain, ils ont rapidement trouvé une vision commune, celle d'un avenir dans lequel la culture de la région est mise à profit pour la paix.

Cérémonie d'ouverture du Forum des jeunes professionnels du patrimoine mondial arabe

Cérémonie d'ouverture du Forum arabe des jeunes professionnels du patrimoine mondial.
Le Forum a été ouvert par le Dr Mohamed Ould Amar, Directeur général de l'ALECSO ; S. E. Mme Élaine Ayotte, Ambassadeure du Canada auprès de l'UNESCO ; le Dr Mechtild Rössler, Directrice du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO ; M. Adel Elsayed Sparr, Chef de l'Unité de l'engagement des jeunes, UNOCT/UNCCT et S. E. M. Mohamed Zinelabidine, Ministre des Affaires culturelles de Tunisie.

Comprendre l'extrémisme violent

Alors que les nations du monde entier tentent de parvenir à une description commune de ce qu'est l'extrémisme violent, les participants ont exploré leur propre compréhension de ce terme à travers leurs contextes sociaux individuels. Ils ont également étudié la manière dont l'extrémisme violent se manifeste, notamment à travers les discours haineux, les fake news et l'extrémisme en ligne.

Les participants au Forum discutent des facteurs qui conduisent à l'extrémisme violent

Les participants au Forum discutent des facteurs qui conduisent à l'extrémisme violent © UNESCO

Patrimoine en danger et prévention de l'extrémisme violent (PEV) sur les sites du patrimoine

Les témoignages et récits des experts sur la perte de patrimoine due aux conflits et à la guerre, ont touché une corde sensible et personnelle chez les participants et ont mis en évidence les réalités des dommages et des destructions causées. Les discussions qui ont suivi ont permis aux participants de comprendre les mécanismes et les facteurs d'attraction et de répulsion qui conduisent les extrémistes violents à s'attaquer aux expressions de l'identité culturelle.

Les participants sont allés visiter deux sites du patrimoine tunisien récemment attaqués par des groupes extrémistes. La manière dont les communautés ont réagi à ces attaques a notamment permis aux jeunes de mieux comprendre le contexte local et de réfléchir davantage aux méthodes de réconciliation et de reconstruction qu'ils souhaiteraient mettre en place dans des situations similaires.

Ils ont ensuite eu un aperçu de l'action menée par l'UNESCO pour aider ses États membres à protéger le patrimoine contre l'extrémisme violent et à en atténuer l'impact.

Mme Fatma Jabberi Farroukh, architecte en chef de l'Institut national du patrimoine, a présenté aux participants le contexte des attaques qui ont eu lieu au mausolée de Sidi Bou Said

Mme Fatma Jabberi Farroukh, architecte en chef de l'Institut national du patrimoine, a présenté aux participants le contexte des attaques qui ont eu lieu au mausolée de Sidi Bou Said © UNESCO

Communiquer sur le patrimoine pour la paix

Grâce à trois études de cas liées à des sites patrimoniaux, les participants ont découvert l'impact positif de l'approche dite d'emotion design, qui permet d'établir un lien personnel entre la communauté, les générations de leurs histoires communes et leur patrimoine. Grâce à cette approche, les participants ont pu tirer parti de la force puissante et unificatrice du patrimoine pour prévenir l'extrémisme violent et faciliter la consolidation de la paix et la réconciliation, ce qui a donné lieu à des plans de communication novateurs pour chacune des études de cas.

Les participants réfléchissent à l'approche de la conception des émotions © UNESCO

Les participants réfléchissent à l'approche d'emotion design © UNESCO

Pour élaborer ces plans, ils ont élargi leur champ de compréhension des défis auxquels sont confrontés non seulement le patrimoine actuellement touché par un conflit, mais aussi le patrimoine qui a pu être menacé dans le passé ou qui pourrait l'être à l'avenir. Ils ont ensuite travaillé ensemble pour trouver des solutions à chacun de ces scénarios. Ils ont élaboré des projets qui pourraient être mis en œuvre sur ces sites ou en relation avec eux, allant de jeux vidéo éducatifs et divertissants à des festivals culturels d'une semaine.

Après l'élaboration des plans de communication, les participants ont rencontré des organisations de la société civile tunisienne travaillant dans le domaine du patrimoine et de la consolidation de la paix et ont présenté leurs travaux. Ce moment d'échange a également ouvert des possibilités de mise en réseau et de nouvelles collaborations éventuelles entre organisations de jeunesse de la région.

Les participants présentant leurs plans de communication aux autres groupes ainsi qu'aux organisations de la société civile

Les participants présentent leurs plans de communication aux autres groupes ainsi qu'aux organisations de la société civile © UNESCO

Le lien entre le patrimoine, la paix et la jeunesse

Nassima Chahboun, participante, partage ses vues sur le lien indéniable entre patrimoine et construction de la paix

Nassima Chahboun, participante, partage ses vues sur le lien indéniable entre patrimoine et construction de la paix © UNESCO

Les sujets et formats abordés pendant le Forum ont permis des interactions riches et substantielles entre les participants et les experts, et la diversité de leurs origines professionnelles et socioculturelles a favorisé la cohésion et une compréhension culturelle plus large. Le Forum a également été la première initiative, dans le cadre du Programme d'éducation au patrimoine mondial, à aborder le lien entre le patrimoine et la construction de la paix, et leur impact positif l'un sur l'autre.

Elie Saad, un participant, est fermement convaincu que « la croissance et le développement de la société ne peuvent se faire qu'en consolidant la base sur laquelle elle a été construite, et le patrimoine est cette base ». Hala Al Sadi est du même avis, affirmant que « le patrimoine culturel est le ciment qui rassemble les communautés et, ce faisant, il favorise un espace d'inclusion qui est un pilier de la prévention de l'extrémisme violent ». Les participants ont convenu sans équivoque que la jeunesse a un rôle clé à jouer dans ce processus, en particulier en entreprenant des actions préventives dans le cadre de la protection et de la préservation du patrimoine et en mobilisant leurs communautés. Outre la constitution d'un réseau de jeunes partageant les mêmes idées et engagées dans ce but commun, les participants se sont montrés enthousiastes à l'idée d'appliquer dans leurs communautés et pays respectifs les connaissances et compétences acquises pendant le Forum. Comme l'a exprimé Noor Alkamoosi, « pour maintenir le système de gestion du patrimoine, il est nécessaire d'impliquer les jeunes car ce sont eux qui, au présent, préserveront le passé et construiront l'avenir ».

Consolidant les enseignements qu'ils ont tirés du Forum et les uns des autres, les jeunes professionnels ont élaboré un plan d'action comprenant un ensemble de recommandations à l'intention des multiples parties prenantes dans la région des États arabes, afin de construire la paix dans la région par le biais de la protection, la préservation et la promotion du patrimoine mondial. Ce plan peut être consulté ici :

Anglais Arabe

Participant décrivant les sujets du Plan d'action © UNESCO

Participant décrivant les sujets du Plan d'action © UNESCO

À propos du Forum

Le Forum arabe des jeunes professionnels du patrimoine mondial a été organisé par le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO dans le cadre du Programme d'éducation au patrimoine mondial (WHE), dans le cadre du projet UNESCO-UNOCT sur la prévention de l'extrémisme violent (PEV) par l'autonomisation des jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie, cofinancé par le Canada. Le Forum a été organisé en collaboration avec l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et la science (ALECSO) et l'Institut national du patrimoine (INP).

Participants au Mausolée de Sidi Bou Said © UNESCO
Participants au Mausolée de Sidi Bou Said © UNESCO

Plus de photos