English Français
© UNESCO / Roland Lin

Soutien aux sites du patrimoine mondial des routes de la soie en Asie Centrale (phase II)

Le projet du fonds-en-dépôt UNESCO/Japon «Soutien aux normes de documentation et procédures pour la  nomination en série et transnationale des Routes de la soie en Asie centrale, au patrimoine mondial» (Phase I), (février 2011 – juin 2014) a fait d'énormes progrès dans l'établissement de normes de documentation et de recherche nécessaires pour finaliser les deux premières nominations des routes de la soie examinées à la 38e session du Comité du patrimoine mondial du 15 au 25 juin 2014 à Doha Qatar.
  • «les routes de la soie : le couloir Penjikent-Samarkand-Poykent», soumis conjointement par le Tadjikistan et l'Ouzbékistan a été renvoyé
  • «les routes de la soie : les Routes du réseau du couloir Chang'an-Tianshan», présentées conjointement par la Chine, le Kazakhstan et le Kirghizistan ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii), (iii), (v) et (vi).

Ce projet de l'UNESCO et du fonds-en-dépôt japonais « les Routes de la soie en Asie Centrale Phase II » vise à renforcer les capacités des autorités nationales des républiques d'Asie centrale pour la protection du patrimoine culturel, leur formation dans la documentation supplémentaire et les recherches archéologiques, la conservation et la gestion de la planification afin d'assurer la gestion durable des couloirs des routes de la soie. Par le biais de 5 ateliers annuels nationaux et 3 ateliers sous-régionaux mais à travers une réunion du Comité international de coordination (quatrième réunion du Comité de coordination à Almaty (Kazakhstan), novembre 2015), le projet vise également à promouvoir le dialogue régional durable, la coopération et le développement entre les républiques d'Asie centrale — à travers les routes de la soie, d’une plate-forme permanente pour le dialogue interculturel et l’échange — également favoriser des partenariats Nord-Sud-Sud internationaux pour la conservation du patrimoine et le développement durable.

Au cours de la quatrième réunion du Comité de coordination sur la candidature pour la nomination en série des routes de la soie au patrimoine mondial, qui a eu lieu du 24 au 27 novembre 2015 à Almaty (Kazakhstan), des représentants de l'UNESCO et cinq directeurs du département des Monuments du Ministère de la Culture de cinq pays de l'Asie centrale ainsi que les participants et les membres du Comité de Coordination des routes de la soie au patrimoine mondial, mais aussi les personnes ressources internationales, a lancé officiellement le projet UNESCO/fonds-en-dépôt japonais «Support pour les routes de la soie au patrimoine mondial en Asie centrale» (Phase II, avril 2015- avril 2018)

Organisation responsable du projet
Centre du patrimoine mondial et les bureaux hors siège de l’UNESCO en Asie Centrale

Donateur
Gouvernement du Japan

Coût total du projet
697,796 US$ (y compris 13% appui aux programmes de l’UNESCO)

Organization(s) associée(s) :

  • Kazakhstan : Institut d’Archéologie de l’Académie Nationale des Sciences en partenariat avec la Société d’expertise archéologique ;
  • Kyrgyzstan: Institut de l’Histoire et du patrimoine culturel de l’Académie nationale des sciences ;
  • Tadjikistan : Ministère de la Culture et l’Institut d’Histoire, d’Archéologie et de l’Ethnographie ;
  • Turkmenistan : Ministère de la Culture, Département de la Protection des Monuments, en partenariat avec l’Institut d’Histoire ;
  • Ouzbékistan : Conseil des Monuments en partenariat avec l’Institut des Beaux-Arts et l’Institut d’archéologie ;
  • Les Commissions Nationales d’Asie Centrale pour l’UNESCO pour les Etats partie participants.

Contact
Roland Lin, WHC

États Parties
Kazakhstan, Kyrgyzstan, Tadjikistan, Turkmenistan et Ouzbékistan