English Français

Fleuve et patrimoine

Capitalisation des expériences menées dans le cadre de l’initiative Fleuve et patrimoine

L’initiative « Fleuves et patrimoines » se propose d’accompagner le processus de valorisation culturelle des fleuves, et de contribuer à la protection et la gestion des sites fluviaux. Alors que les fleuves connaissent partout dans le monde une nouvelle phase d’aménagement, aux impacts significatifs et controversés, on constate un regain d’intérêt pour le fleuve en tant que bien commun. Pour les territoires concernés, le fleuve est considéré comme une ressource aux valeurs multiples, culturelles, économiques, environnementales et sociales.

Les activités de l’initiative « Fleuve et patrimoine » de l’UNESCO, porté conjointement par le secteur de la Culture et le Secteur des Sciences, avec l’appui de la Convention France-UNESCO, visait à promouvoir et approfondir les problématiques socioculturelles liées à la gestion de l’eau et favoriser la sensibilisation des populations locales, des pouvoirs publics et des agences de développement. L’expansion démographique et la concentration des populations dans les vallées fluviales entraînent une pression croissante sur la ressource en eau, notamment pour l’agriculture et la production d’énergie. L’explosion des pôles urbains pèse sur l’équilibre écologique des fleuves : le rejet des déchets et des eaux usées pollue les milieux aquatiques, et l’aménagement incontrôlé des berges dresse une barrière entre l’homme et le fleuve.

L'aménagement des fleuves se présente comme une réponse à des enjeux économiques : ressources en eau, production d'énergie, gestion de bassin, transport et navigation. Dans ce contexte, comment préserver les ressources fluviales pour les populations riveraines, confrontées au risque d'inondation? Comment prendre en compte la fragilité des milieux naturels? Comment permettre la création de richesses et de valeurs sociales pour les territoires baignés par les fleuves? Comment transmettre et inventer de nouvelles familiarités entre les hommes et les fleuves? « Fleuves et patrimoines » participe de ces préoccupations et rend compte de leur actualité au plan international.

La question du partage de l’eau entraine des conflits d’usages, susceptibles de devenir des enjeux politiques majeurs, à l’échelle régionale. La décentralisation, à l’œuvre dans de nombreux pays d’Afrique, donne aux collectivités locales des compétences nouvelles en matière d’eau et de développement local. La juxtaposition des modes de gouvernance traditionnels avec les nouveaux modes de gestion, entraîne des conflits et problèmes de gestion.

Dans ce contexte, une réappropriation culturelle du fleuve et une connaissance fine de ces milieux s’imposent. Pour anticiper les changements à venir, et trouver un équilibre entre la réponse aux besoins des populations et la préservation de la ressource, connaître le fleuve et diffuser ce savoir auprès des sociétés civiles et des décideurs est un impératif.

Le projet « Niger-Loire : Gouvernance et Culture », initié en 2004 et mis en œuvre entre 2007 et 2011, a permis d’explorer cette thématique de façon approfondie, notamment à travers les actions d’inventaire des cultures du fleuve. D’autres projets portés par la Convention France-UNESCO ou ses partenaires, offrent également des éléments de réflexion intéressants sur cette thématique : le fleuve Sénégal à Saint Louis (Sénégal), le Mékong à Luang Prabang (République démocratique populaire lao), le Gange à Bénarès (Inde), la Daugava à Riga (Lettonie), etc.

Un travail de capitalisation a été mené sur ce thème en coopération avec différents partenaires (Région Centre, Mission Val de Loire, Maison du Fleuve Rhône...). Un atelier de réflexion s’est tenu au Sénat le 24 octobre 2009 sur le thème « fleuve à fleuve ». Il a permis notamment de faire le point sur les actions de coopération engagées par les collectivités locales en faveur des fleuves et d’explorer les exemples de coopération de fleuve à fleuve.

Dans la continuité de la rencontre qui s’est tenue au Sénat à Paris en 2009, un atelier sur le thème « Connaissance et diffusion des patrimoines et cultures de fleuve, perspectives de développement des territoires riverains » a été organisé en novembre 2010 à Saint-Louis du Sénégal par la maison du fleuve de Saint-Louis en partenariat avec la maison du fleuve Rhône, puis une réflexion a été engagée avec le Centre du patrimoine mondial et le secteur des Sciences pour lancer une initiative « Fleuves et patrimoines », pour capitaliser sur les expériences menées autour de cette thématique.

De nombreuses actions engagées par des collectivités locales ou la société civile témoignent de ces nouvelles aspirations, comme l’illustre l’expérience des maisons du fleuve. Ces maisons du fleuve peuvent prendre des formes différentes, et s’inscrire dans des objectifs variés selon les besoins et le contexte local : structures muséographiques, centres de ressource pour collecter des informations sur le fleuve ou lieux d’information des usagers, d’expérimentation de projets. Quel que soit le cas de figure, ces lieux s’inscrivent dans un objectif d’appui au développement local. Ces structures sont des pôles de connaissance, d’information et de conseil.

Dans le cadre de l’initiative « Fleuves et patrimoines », un site internet a été créé. Le site « Fleuves et patrimoines » participe des préoccupations concernant le processus de reconquête culturelle des fleuves et rend compte de l’actualité au plan international. Il vise à mettre en réseau les expériences existantes en matière de valorisation culturelle du fleuve, et ainsi favoriser l’innovation en matière de développement local et de gouvernance. Lancé dans le cadre la Convention France-UNESCO et coordonné par son secrétariat, dans un premier temps, le site est aujourd’hui animé par la mission Val de Loire.

En 2014, une Chaire UNESCO intitulée « Fleuves et patrimoine : diversité naturelle et culturelle des paysages fluviaux » a été créé par l’Université François Rabelais de Tours avec l’appui technique de la Convention France-UNESCO et dans le cadre de l’initiative « Fleuves et Patrimoine ».

La chaire associe sciences de la nature et des sociétés pour promouvoir des études transversales et des formations sur les fleuves et les paysages fluviaux comme patrimoine pour l'humanité, réservoirs de biodiversité et lieux de convergence culturelle. Il s’agit de créer une synergie internationale par l’échange d’expériences Nord/Sud/Sud entre universités et organismes de gestion en Europe, Amérique du Sud, Afrique et Asie.

Les recherches porteront à la fois sur (a) le fonctionnement écologique des systèmes fluviaux sous l’influence des techniques d’aménagement et sur (b) les paysages en tant que résultante des interactions continues entre les sociétés et leur environnement. Les connaissances acquises constitueront la base d’un transfert, vers les aménageurs/gestionnaires, de compétences dans la gestion soutenable des ressources naturelles, la préservation de la biodiversité et la valorisation des paysages. Les activités incluent des enseignements de Master, des ateliers, l'échange de scientifiques, ainsi que l'élaboration de projets scientifiques et la diffusion (publications, site web, guides).

En complément (1)
Objectifs stratégiques
  • Conservation