English Français
© SIRCHAL

Soutien au Programme Séminaire International pour la Réhabilitation des Centres Historiques des villes d’Amérique Latine (SIRCHAL)

Atelier sur la conservation et la rénovation urbaine et élaboration d’un glossaire quadrilingue

Le programme SIRCHAL (Séminaire International pour la Réhabilitation des Centres Historiques des villes d’Amérique Latine) a pour objectifs depuis son origine : la revitalisation des centres historiques, le développement d'une dynamique de coopération basée sur la construction de relations entre des responsables de projets latino-américains et européens, et la mise en valeur du savoir-faire français. Il a aussi pour but de créer un réseau international, professionnel et technique pour répondre aux demandes des responsables techniques et politiques des villes d’Amérique latine et des Caraïbes sur les différentes problématiques de revitalisation des centres historiques liées au développement urbain.

Le travail pragmatique des séminaires et des ateliers est destiné à l'élaboration conjointe de propositions concrètes et de projets alternatifs, en mettant en commun l'expérience de chacun des membres du réseau.

Le SIRCHAL a été créé au sein de la Direction de l'Architecture du ministère français de la Culture, en partenariat avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID), l'UNESCO et l'Union Internationale des Architectes (UIA). Le Centre du patrimoine mondial, dans le cadre de la Convention France-UNESCO, a apporté son soutien à plusieurs activités développées par le SIRCHAL. Ce dernier a été à l'origine de la signature d'une convention avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID) sur la revitalisation des centres historiques et d'une deuxième convention avec l'Union Internationale des Architectes (UIA) sur la valorisation du patrimoine architectural du XXe siècle. Le programme SIRCHAL est animé par Leo Orellana.

Au début, l'accent a été mis sur la consolidation d'un réseau de partenaires, de membres et d'acteurs qui partagent leurs expériences. A partir de mai 2000, le programme a évolué, passant de cette mise en réseau à la définition d'une méthodologie de travail en atelier. Cette nouvelle orientation s'appuiait sur un système de diagnostic permettant aux homologues locaux de définir leurs vrais problèmes, auxquels ils étaient confrontés quotidiennement, et de choisir les profils des experts internationaux qui participeraient aux ateliers. Un échange continu alimenté par des contacts et des missions de prospection a permis de diagnostiquer, préparer et définir les thèmes traités dans les ateliers et séminaires.

Trois premiers séminaires ont eu lieu à Paris (France) en mai 1998, à Quito (Équateur) en novembre de la même année et à Santiago et Valparaiso (Chili) en mai 1999. A la suite de cela, un réseau international sur le processus de revitalisation des centres historiques en Amérique latine et aux Caraïbes a été mis en place, dans le but de promouvoir la coopération culturelle et technique et de favoriser les échanges professionnels dans ce domaine. Le quatrième séminaire-atelier international a été organisé du 29 mai au 2 juin 2000 à Salvador de Bahia (Brésil). En 2002, la méthodologie participative du programme s’est concrétisée dans six séminaires-ateliers réalisés dans les villes d’Asunción (Paraguay), Saint-Domingue (République dominicaine), Carthagène (Colombie), Pelotas (Brésil), Lima (Pérou) et Valence (Espagne). En 2003, deux ateliers SIRCHAL ont pris place à Panamaribo (Suriname), et à Ciudad Bolivar (Venezuela (République bolivarienne du)). Ce dernier a été l’occasion de développer une réflexion sur le territoire et l’environnement fluvial, puisque le site venait d’être inscrit en 2003 sur la Liste indicative comme paysage culturel. En 2004, deux ateliers ont eu lieu avec les autorités gouvernementales et municipales, en présence d’experts français, au Costa Rica et au Mexique. Du 21 au 25 juillet, un premier atelier a été organisé à San José (Costa Rica), centré sur l’optimisation des espaces publics patrimoniaux dans les trois quartiers historiques de la capitale costaricienne. Puis, du 14 au 19 novembre 2004, un atelier intitulé Elaboration dans un cadre participatif d’un plan de réhabilitation intégral du patrimoine culturel de Xochimilco a eu lieu à Xochimilco (Mexique).

En 2005, dans la continuité du soutien accordé par la Convention France-UNESCO au programme SIRCHAL, Leo Orellana a participé à un séminaire de gestion des centres historiques à La Havane (Cuba).

Parallèlement aux ateliers, SIRCHAL a également participé à la révision et la publication en ligne d’un glossaire quadrilingue spécialisé qui recense les termes relatifs à la revitalisation des centres historiques des villes de l’Amérique latine et des Caraïbes. Il repose sur une double approche : refléter l’hétérogénéité des démarches des professionnels du patrimoine et du développement urbain, et rendre compte de la diversité culturelle de l’Europe, de l’Amérique latine et des Caraïbes dans ce domaine. Le glossaire SIRCHAL est consultable en ligne.

Objectifs stratégiques
  • Communautés
  • Conservation
  • Communication