English Français

Étude de cas : Tubbataha

Le Parc naturel du récif de Tubbataha couvre 96 828 ha et comprend deux atolls, North Reef et South Reef. Il s’agit d’un exemple unique d’atoll présentant une très forte densité d’espèces marines. L’atoll du nord est un lieu de nidification pour les oiseaux et les tortues marines.

Sensibiliser

Angélique Songco, gestionnaire du site du patrimoine mondial, ainsi que les autres gestionnaires du Parc naturel du récif de Tubbataha suscitent le soutien de la population locale en la sensibilisant à la valeur du site par des affiches, des vidéos, des prospectus et des messages publicitaires à la radio. Il existe également des programmes éducatifs pour les écoles, qui comprennent des expositions photos et la distribution de marques pages et de prospectus portant des messages sur le Parc naturel du récif de Tubbataha.

Un événement a été organisé en 2003 pour célébrer le 10e anniversaire de l’inscription du bien au patrimoine mondial. Plus de deux mille personnes y ont participé : écoles, représentants du gouvernement et grand public. Le succès de ces initiatives de sensibilisation est apparu manifeste récemment lorsqu’un bateau a pénétré dans le Parc naturel pour y pêcher illégalement. Des résidents nationaux et locaux ont adressé des courriers aux représentants du gouvernement pour les appeler à engager de sérieuses poursuites, et des résidents locaux ont constitué des rassemblements pour exercer une pression publique.

« Le statut de patrimoine mondial de Tubbataha a créé parmi les différents secteurs de la société philippine un élan de ralliement en faveur de l’imposition de sanctions sévères contre les braconniers. » Angélique Songco

Rehausser la protection

La protection de la barrière de corail de Tubbataha concerne directement les citoyens de la municipalité proche de Cagayancillo, qui dépendent de la barrière de corail pour leur subsistance. Les résidents n’avaient pas apprécié initialement l’établissement de la zone protégée qui signifiait pour eux la perte des droits de pêche illimités. Mais depuis que les communautés locales sont invitées à assister à des ateliers et à participer à la planification d’une pêche durable, le site bénéficie d’un large soutien local.

Les initiatives menées dans la localité en matière d’éducation ont créé un sentiment de fierté général lié au fait que le parc marin est un site du patrimoine mondial. Les dirigeants locaux ont même entériné l’élargissement du parc pour inclure un autre atoll du récif corallien dans leur municipalité. Actuellement le statut de patrimoine mondial du site est exploité dans le cadre de la campagne pour un projet de loi sur une nouvelle aire protégée de Tubbataha.

Augmenter les financements

La section philippine du World Wild Fund pour la nature (WWF) a financé, par l’intermédiaire du Fonds pour l’environnement mondial du Programmes des Nations Unies pour le développement, l’essentiel des coûts de gestion entre août 2000 et septembre 2004. Afin d’assurer au parc un financement durable, le Bureau de gestion de Tubbataha a l’intention d’utiliser les droits d’entrée perçus comme levier pour obtenir d’autres subventions. Pour plus de détails sur le rôle éventuel joué par le patrimoine mondial sur un droit d’entrée.

Améliorer la gestion

Exposés récemment aux pratiques d’autres aires marines protégées, les gestionnaires ont considéré qu’il s’agissait d’un élément essentiel pour améliorer la capacité de gestion du site. Cet échange de compétences et d’expériences a été rendu possible grâce au Centre du patrimoine mondial et à d’autres bailleurs de fonds internationaux qui ont soutenu la participation des gestionnaires du parc de Tubbataha à ces événements. 

« Faire partie du réseau du patrimoine mondial et rencontrer des gestionnaires d’autres sites a permis un échange d’expériences et de leçons conduisant à une meilleure gestion. » Angélique Songco

Tirer profit du tourisme

En tant que site du patrimoine mondial naturel, les récifs de Tubbataha sont devenus une destination touristique réputée. Les gestionnaires du parc ont exploité cela par la suite en collectant des droits d’entrée. Un système de partage des déboursements a été élaboré en parallèle, de sorte que la communauté locale en bénéficie. La présente collecte a commencé en 2000 et se poursuit. De l’avis d’Angélique, le statut de patrimoine mondial du site a contribué à ce processus, permettant de pratiquer des tarifs plus élevés aux plongeurs de passage.

« L’inscription des récifs de Tubbataha au patrimoine mondial est un aspect très positif du marketing destiné aux touristes, et notamment des plongeurs étrangers, principalement européens et américains. Cela rehausse le statut du site par rapport à d’autres zones, il est désormais une destination incontournable. » Alex Floro, exploitant de bateau de plongée travaillant à Tubbataha.

Les gestionnaires de Tubataha collaborent également avec les exploitants de bateaux de plongée sous-marine « vivre à bord » de la région, qui contribuent désormais à la conservation du site en payant des droits d’entrée et en percevant de leurs clients. Les opérateurs de plongée signalent également des évènements et phénomènes inhabituels dans la zone, ainsi que la présence d’utilisateurs illégaux.

Projets à venir

Le site s’intéresse actuellement à entrer en contact avec des partenaires en vue de parrainer un projet de bouées d’amarrage. Ce projet aidera le site à capitaliser davantage sur les visiteurs du parc marin tout en offrant une protection accrue aux délicats coraux, facilement endommagés par les ancres classiques.

Si vous représentez une société, une organisation ou un autre organisme de financement et que vous souhaitez contribuer à la conservation du récif de Tubbataha ou devenir partenaire d’un projet particulier, veuillez vous adresser par mail au Centre du patrimoine mondial.

Vous trouverez plus d’informations sur Tubbataha en consultant le site du Parc naturel du récif de Tubbataha.

Sites du patrimoine mondial
Objectifs stratégiques
  • Conservation