English Français

Fonds de Réponse Rapide

© Oreades

Les sites naturels inscrits au patrimoine mondial sont des zones de biodiversité primordiales ; leur identification et leur protection en matière de conservation font partie intégrante de la responsabilité de la communauté internationale. En situation de crise ou d’urgence, un temps précieux est souvent perdu à organiser une intervention, alors que, pendant ce temps, le patrimoine naturel mondial peut être irrémédiablement endommagé.


Situations de crise

Malgré sa valeur incontestable pour la société, le patrimoine naturel mondial fait face à de nombreux défis qui menacent sa sauvegarde. Les menaces les plus aigües s’amplifient avec le temps, nécessitant ainsi une réponse immédiate.

En savoir plus


Mécanisme

Le Fonds de Réponse Rapide (RRF) propose un mécanisme idéal d’engagement pour la sauvegarde des sites mondiaux les plus emblématiques, grâce à une contribution immédiate et efficace pour protéger l’héritage de la planète pour les générations futures.

En savoir plus


Résultats

Depuis 2006, le RRF a procuré plus de 1 million de dollars EU d’aide d’urgence dans 34 sites du patrimoine mondial et 8 sites inscrits sur les listes indicatives, contribuant à la protection de plus de 25 millions d’hectares du patrimoine naturel mondial.

En savoir plus


Etude de cas

Les feux dans la Réserve Naturelle de Prek Toal (Cambodge) menacent d’importantes colonies de reproduction d’oiseaux aquatiques à l’échelle régionale et globale. Les fonds accordés par le RRF ont permis d’acheter le matériel indispensable pour la lutte contre les incendies, et réussi à éviter des conséquences désastreuses sur les colonies.

En savoir plus

Situations de crise et mécanisme de réaction

Sanctuaire de faune et de flore de Malpelo © UNESCO

Situations de crise

Le RRF consacre des ressources importantes pour parer aux menaces, lorsqu’une action immédiate est nécessaire afin d’éviter ou de mitiger les conséquences négatives.

En se concentrant sur les sites du patrimoine mondial, le RRF privilégie le soutien aux sites d’une valeur universelle exceptionnelle, qui constituent l’héritage de la planète pour les générations futures. La plupart des catastrophes dans le monde ont lieu sans prévenir, laissant derrière elles des conséquences désastreuses. Sans une réaction immédiate, l’effet dévastateur de ces tragédies peut s’amplifier considérablement.

Ces catastrophes peuvent résulter de menaces aussi bien naturelles qu’humaines :
  • Des catastrophes naturelles incluant des tremblements de terre et des feux de forêt, provoquant des dommages soudains et imprévisibles sur les écosystèmes et les conditions de subsistance rurale ;
  • Des crises résultant de l’action humaine (conflits armés, marées noires, etc.) ayant des répercussions sur la faune ;
  • Une augmentation spectaculaire de la surexploitation de la faune, notamment du braconnage décimant des populations entières de faune sauvage ;
  • Des projets de développement rapide incontrôlé et non régulé, notamment la construction illégale de routes, et l’exploration pour l’installation de barrage à l’intérieur d’habitats naturels exceptionnels.
C’est pourquoi le RRF joue un rôle indispensable par la mise à disposition immédiate de fonds pour assurer un soutien indispensable dans les situations les plus critiques.

Mécanisme

Le RRF met à disposition des subventions individuelles pouvant s’élever jusqu’à 30 000 dollars EU et prend des décisions de financement dans un délai de 8 jours ouvrables ; ce qui fait de RRF l’organisme de financement pour la conservation le plus rapide au monde.
L’octroi de l’aide dépend de la réception d’une candidature, qui doit :
  • Démontrer clairement la gravité et l’urgence de la situation ;
  • Proposer une réponse d’urgence appropriée ;
  • Etre soumise par une organisation fiable, ayant la capacité d’atteindre les objectifs formulés.
Le RRF assure le soutien à diverses activités d’urgence pour permettre :
  • L’évaluation rapide de la menace ; les mesures d’atténuation ou d’élimination des impacts ;
  • Le soutien aux sites vulnérables, considéré indispensable pour éviter un retour à un état d’urgence ;
  • La saisie immédiate des opportunités permettant de renforcer significativement la biodiversité d’un site du patrimoine naturel menacé.

Les candidatures au RRF doivent correspondre à tous nos critères afin d’obtenir l’octroi de fonds. Veuillez trouver ici les critères et le formulaire de candidature.

En savoir plus

Résultats atteints


$1,000,936

ont été alloués à des interventions d’urgences

34 biens du patrimoine mondial
et 8 sites inscrits sur les listes indicatives ont été soutenus dans 26 Etats parties

141 espèces emblématiques
ont bénéficié directement d’une aide d’urgence

Etude de cas

Réserve naturelle de Prek Toal, Tonle Sap, Cambodge

Tonle Sap, Cambodge © FFI, Rob Harris

Contexte

La Réserve naturelle de Prek Toal, site Ramsar à l’extrémité nord de la Réserve de biosphère du lac Tonle Sap (Cambodge) soutenue par l’UNESCO, abrite des populations importantes d’oiseaux en danger, notamment le Pélican à bec tacheté et le Marabout argala.

Urgence

En 2016, la combinaison de pluie tardive et de températures élevées exacerbées par El Nino ont provoqué les incendies les plus violents jamais observés sur le site. A Prek Toal, les feux menaçaient de décimer les colonies de reproduction d’espèces de grands oiseaux aquatiques importantes à l’échelle régionale et internationale.

Soutien

En avril 2016, la Wildlife Conservation Society a postulé pour le mécanisme de réponse rapide afin d’obtenir une aide d’urgence à la lutte contre les incendies dans la Réserve naturelle de Prek Toal ; le RRF a accordé un fonds d’un montant de 29 990$. L’objectif de RRF était de « prévenir une catastrophe socio-économique, écologique et culturelle en éteignant les feux le plus rapidement possible dans la zone centrale Prek Toal de la Réserve de biosphère du Tonle Sap ».

Impact

Les subventions du RRF ont permis le déploiement rapide de méthodes artisanales de lutte contre le feu (tuyaux et pompes) par une équipe diversifiée regroupant des gardes forestiers du Ministère de l’environnement, des membres de la communauté et des officiers de l’administration locale. Se concentrant sur l’une des voies qui sépare la Réserve naturelle de la zone extérieure de haut plateau, la lutte contre les incendies a permis d’éviter des impacts désastreux sur les colonies de reproduction d’oiseaux. Un impact à plus long terme de cette aide d’urgence est la priorité donnée au renforcement des capacités d’atténuation et de gestion des incendies.

Partenaires

Parc national de la Garamba © Nuria Ortega

Créé en 2006, le RRF est un partenariat entre Fauna & Flora International (FFI) et le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, avec le soutien de donateurs de la Fondation de Nations Unies et de la Fondation Franz Weber.

Afin de prendre la meilleure décision de financement qui aura l’impact le plus important et afin d’utiliser les ressources de la manière la plus efficace, il est essentiel d’utiliser au mieux l’information disponible.

Le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, grâce son rayonnement mondial (193 pays), possède le réseau international nécessaire pour fournir une connaissance précise du contexte social, économique et environnemental des situations de crise.

L’approche innovante de terrain de Fauna & Flora International dans le domaine de la conservation procure les connaissances et les expériences pratiques des défis et des moyens existants pour apporter des solutions efficaces. Grâce à cette coopération, le RRF fournit un examen et un suivi rigoureux qui assurent les meilleures retombées de l’investissement.

Depuis 2013, la Fondation Franz Weber est le troisième partenaire clé du RRF. Apportant des ressources financières indispensables, Franz Weber contribue également aux connaissances et aux expériences indispensables au processus de décision d’octroi des aides et à la direction stratégique du fonds. Au cours de ces cinq années, le partenariat avec la Fondation Franz Weber a permis au RRF d’octroyer 12 aides financières aux sites naturels mondiaux les plus vulnérables plongés dans des situations de crise, protégeant ainsi la biodiversité et les habitats contre des dommages irréversibles.