English Français
Les volontaires au Togo (26/10/2008) © UNESCO FAGAD / FAGAD

Volontariat international pour le Patrimoine 2009 - Patrimonito Voluntary Action 2009

En 2008, un programme pilote intitulé Volontaires du Patrimoine mondial a été lancé conjointement par le Centre du patrimoine mondial et le CCIVS (Comité de coordination pour les services de volontariat international). Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Convention sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel et dans le programme de l’Education du patrimoine mondial. Il propose des ateliers organisés autour du thème du patrimoine mondial, de sa conservation et de sa sauvegarde. Sous la bannière de « Patrimonito », symbole du jeune gardien du patrimoine, les projets offrent des outils pour sensibiliser les volontaires internationaux et nationaux et les populations à la protection du patrimoine mondial.

Lors de cette première édition, les organisations de jeunes, participant aux projets de volontariat, ont accompli les objectifs fixés dans chaque projet. Cette première édition a été un véritable succès. Les volontaires ont participé à la promotion et la préservation du patrimoine mondial avec des activités répondant aux besoins du site, telles que des travaux de restauration ou d’entretien. Dans le même temps, ils ont également contribué à sensibiliser la communauté locale à l'importance des sites du patrimoine mondial. Le fait que les bénévoles viennent de différents pays et qu'ils aient passé du temps sur les sites du patrimoine mondial du pays encourage la population locale à reconsidérer la valeur du site du patrimoine mondial près de leur domicile. Enfin, des synergies ont été établies entre les organismes bénévoles, les collectivités locales et les gérants du site. Ces premiers liens entre les organisations de jeunes et les autorités locales et nationales ont permis d’établir des mesures de suivi.

Le projet des Volontaires du patrimoine mondial est renouvelé sous le titre de Patrimonito Voluntary Action 2009 à partir du mois de juin. Cette année, onze projets ont été proposés. 

Pour avoir plus de détails sur les projets spécifiques, merci de contacter le CCIVS :
www.unesco.org/ccivs/patrimonito.htm
ccivs@unesco.org

 

En Afrique

Togo, Koutammakou – Pays des Batammariba : l’organisation Fagad, membre du CCIVS, participera à nouveau au développement du site, après le succès de l’action pilote en 2008, en mettant l’accent sur la sensibilisation et sur des campagnes de renforcement des capacités concernant les besoins et les méthodes pour préserver la dynamique culturelle et le paysage spirituel, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 2004. (En juillet et du 5 au 25 octobre 2009).

Zambie  Chutes Victoria : l’organisation YAZ, membre du CCIVS, travaillera à sensibiliser les communautés locales et les touristes à la valeur de ce patrimoine naturel et à rénover le sentier autour des Chutes Victoria, chutes d’eau parmi les plus spectaculaires au monde, inscrites pour leurs valeurs géologiques et écologiques en 1994. (Du 1er au 14 juillet 2009).

En Amérique

Mexique, Chiapas – Eglise de la province de Zoque : L’organisation Natate, membre du CCIVS, interviendra sur l’une des huit églises su XVIème siècle sur la route de Zoque, en faisant la promotion de l’importance et de l’universalité de ses valeurs parmi la population de la région : les églises peuvent encore conserver leur rôle de guide spirituel pour la population locale et elles constituent une volonté d’effort commun pour retrouver l’usage de la langue et de la culture zoque. Le site a été proposé à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en 2001. (Du 4 au 18 juillet 2009).

Pérou  Centre historique de Cajamarca : L’organisation Brigada de Voluntarios Bolivarianos del Perù, membre du CCIVS, lancera un projet de recherche visant à identifier les dommages et les détériorations et mettra en place une campagne médiatique afin d’associer tous les acteurs de la préservation et de la rénovation du Centre historique de Cajamarca, proposé pour l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en 2002. (Du 6 au 26 juin 2009).

En Asie

Indonésie  Ensemble de Borobudur : L’organisation IIWC, membre du CCIVS, travaillera pour la seconde année consécutive sur l’ensemble des célèbres temples bouddhistes, datant des VIIIème et IXème siècles, restaurés avec l’aide de l’UNESCO dans les années 1970. Des étudiants en gestion du tourisme seront impliqués dans des activités d’éducation du patrimoine mondial et agiront comme « jeunes gardiens » afin de préserver et promouvoir le site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en1991. (Du 14 au 27 juillet 2009).

Indonésie  Ensemble de Prambanan : L’organisation Dejavato, membre du CCIVS, organise actuellement un second projet autour du plus grand ensemble de temples dédiés à Shiva en Indonésie, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1991. S’inscrivant comme la suite du projet de 2008, le programme mettra l’accent sur une plus grande sensibilisation de la population locale – spécialement la jeune génération – pour créer un sentiment d’appartenance et de respect envers le site et préserver le patrimoine commun en coopérant main dans la main avec tous les acteurs concernés. (Du 8 au 22 août 2009).

République de Corée  Ile volcanique et tunnels de lave de Jeju : IWO, membre du CCIVS, est attaché à la promotion et à la conservation des tunnels de lave de Geonumoreum, inscrit comme site naturel sur la Liste du patrimoine mondial en 2008. Les volontaires soutiendront l’organisation de l’International Tracking Race sur le site et organiseront une conférence pour discuter avec la population locale et avec les touristes de l’importance d’avoir des sites culturels et naturels dans leur pays. (Du 27 Juillet au 8 août 2009).

Vietnam  Baie d’Ha-Long : L’organisation SJV, membre du CCIVS, continuera et augmentera ses efforts pour sensibiliser la population locale et les autorités aux problèmes environnementaux affectant le site naturel de la Baie d’Ha-Long, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1994. Le carburant et l’huile, les ordures et le nombre croissant de touristes ont créé une grave pollution se répercutant sur les écosystèmes aquatiques et terrestres de l’île. Une randonnée à vélo à travers la ville et des actions de nettoyage des plages sont prévues parmi les différentes activités qui seront menées par les volontaires afin de donner de la visibilité aux efforts environnementaux nécessaires à la préservation du site. (Du 17 au 28 août 2009).

En Europe

France, Ile d'Aix – Fortifications de Vauban, Arsenal de Rochefort et fortifications de l'estuaire de la Charente : L’organisation SJ, membre du CCIVS, lance actuellement la seconde campagne de restauration et d’amélioration des sentiers situés à l'intérieur et autour du Fort Liédot. L’utilisation de méthodes traditionnelles de rénovation sera particulièrement encouragée et plusieurs activités avec la population locale garantiront la visibilité des actions et de la participation de la communauté pour la protection du patrimoine culturel et historique de l’île. Ce patrimoine comprend les Fortifications de Vauban (inscrites sur la Liste du patrimoine mondial en 2008) et de l’Arsenal de Rochefort et fortifications de l'estuaire de la Charente (proposés en 2002). Ces constructions fortifiées, construites au XVIIème siècle, représentent le style unique du génie militaire de cette période. (Du 8 au 29 juin 2009).

Ukraine, Lviv – Ensemble du Centre Historique : L’organisation Alternative-V, membre du CCIVS, travaillera à la fois sur quelques travaux simples de rénovation, dans l’un des parcs historiques de Lviv, et sur l'organisation d’une exposition sur le patrimoine mondial et d’un atelier spécifique avec les enfants. La diversité culturelle jouera aussi un rôle important dans la promotion du site, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1998 et dont la valeur réside dans l’histoire de ses différentes traditions culturelles et religieuses. (Du 3 au 16 août 2009).

Italie  Venise et sa lagune (île de la Certosa) : L’organisation Legambiente, membre du CCIVS, est impliquée depuis quelques années dans la restauration du patrimoine culturel et naturel de l’une des plus intéressantes îles de la lagune de Venise, la Certosa. L’île, qui abrite un couvent du XIIIème siècle, occupe une position stratégique pour la conservation de Venise, entre l’écosystème de la lagune et la mer. Elle a longtemps été abandonnée mais elle devient aujourd’hui l’une des attractions grandissantes du site de Venise, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1987. (Du 18 au 31 août 2009).