English Français
Aidez maintenant !

La composante CAWHFI financée par la Commission Européenne

Cette troisième composante, financée par la Commission européenne, a permis de poursuivre les activités de CAWHFI en renforçant les initiatives en faveur de la conservation et du développement durable des espaces, des espèces et des peuples du bassin du Congo.
ObjectifResultats

Objectif 1
Reconnaissance nationale et internationale des aires protégées les plus importantes du bassin du Congo au travers de la Convention du patrimoine mondial.

Les partenaires gouvernementaux ont été sensibilisés et formés aux outils et concepts de la Convention du patrimoine mondial et le cadre de concertation des partenaires de CAWHFI est désormais fonctionnel.

Le TNS a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 2012, ce qui est l’aboutissement du processus de montage de la proposition d’inscription appuyé par l’UNESCO et WCS. Les gouvernements du Congo et du Gabon ont signé un accord pour la mise en place du Parc Transfrontalier de Mayumba-Conkouati.

Objectif 2
Financement durable des activités de conservation du complexe écologique du Tri-national de la Sangha amélioré.

Les capacités de la Fondation pour le Tri-national de la Sangha pour gérer et administrer des fonds pour la conservation durable ont été renforcées.

Objectif 3
Renforcement des capacités de suivi en vue d’améliorer l’efficacité de gestion de tous les partenaires des trois complexes écologiques CAWHFI.

L’outil MIST a été choisi pour le suivi de l’application de la loi et pour une prise de décision adaptée sur la surveillance des parcs nationaux et la base de données et les protocoles de collecte des données ont été améliorés. Les outils de formation ont été adaptés.

Objectif 4
Renforcer la capacité du secteur privé et des partenaires gouvernementaux en termes de gestion durable des ressources naturelles et, en particulier de la faune, dans les complexes écologiques forestiers.

L’impact des projets d’investissements miniers, forestiers et énergétiques dans le TRIDOM a été limité.

La Lutte Anti-Braconnage dans le TRIDOM a été, globalement, un succès.

La mise en œuvre et le suivi des protocoles d’entente sur la gestion de la chasse dans le TRIDOM n’ont pas été abouti à des résultats concrets.

Dans le complexe d’aires protégées de Gamba (CPAG), les capacités des opérateurs touristiques locaux, des ONG locales et des partenaires gouvernementaux ont été renforcées pour la gestion durable des ressources naturelles.

Objectif 5
Communiquer les résultats.

La communication des résultats a contribué à une meilleure compréhension de la part des Etats, des partenaires et du public, de la Convention du patrimoine mondial et de son importance pour la protection des Valeurs exceptionnelles du patrimoine naturel du bassin du Congo.

La mise en œuvre de la composante de l’Initiative pour le Patrimoine Mondial Forestier d’Afrique Centrale financée par la Commission européenne a été globalement satisfaisante. L’atteinte des objectifs a notamment pu être réalisée grâce à la collaboration réussie entre les partenaires techniques de cette composante et au succès de la concertation entre les parties prenantes (autorités nationales et locales, secteur privé, populations locales). Il convient de noter la participation active des populations locales à la planification et à la mise en œuvre des activités liées à la conservation.

Evénements (1)
Etats parties (1)