jump to the content

Lauréats 2003

Le Prix a été attribué en 2003 au site du Parc de Koga (Japon)

Le parc de Koga est l’œuvre du grand paysagiste Yoshio Nakamura, soutenu par Monsieur Tadao Kokubo, Maire de Koga. Le parc se présente comme un entremêlement d’éléments anciens et nouveaux. Les ruines du château et des tombes des shogun de Koga, celles de maisons anciennes attestent de la richesse du patrimoine culturel tandis qu’aux côtés de Yoshio Nakamura, les architectes Naito et Sejima ont inscrit à leur tour dans le paysage des traces contemporaines, le bâtiment d’accueil et de gestion, la maison de thé et le pont métallique Tenjibashi.
A Koga, la complexité des relations entre la nature, l’environnement naturel et l’homme, aux fondements même de la notion de paysage culturel, a été soigneusement pensée et le « Jardin des huit scènes de l’univers » les met en scène.

Ces formes ne sont cependant pas les seuls éléments à observer : le cercle des montagnes du Kanto, qui entourent la plaine, le ciel que l’on découvre du haut des quelques collines du parc, le vent qui anime une clochette et des cerfs-volants sont conçus comme des éléments à part entière du paysage.

Ce parc est, en somme, un exceptionnel exemple d’aménagement d’un espace vert destiné à la contemplation et au loisir. Son intérêt est de marier la conservation patrimoniale naturelle et historique avec la création moderne et d’inviter les visiteurs à effectuer une lecture poétique des lieux, ancrée dans la sensibilité paysagère japonaise, ainsi qu’à se les approprier, transformant le parc en réduction d’un véritable territoire, avec toutes les diverses composantes possibles, naturelles, culturelles et spirituelles.