English Français
Aidez maintenant !

Lauréats 2007

Le Prix international Melina Mercouri a été attribué en 2007 au champ de bataille de Borodino (Fédération de Russie).

M Alexander V. Gorbunov, directeur adjoint de la réserve-musée d'état militaire et historique, a soumis à l'UNESCO le dossier de candidature de ce site. Situé dans la région de Moscou, district de Mozhaisk, le champ de bataille de Borodino (Bataille de la Moskova ou de Borodino, 1812) couvre un peu plus de 100 km2. Le paysage est celui de 1812 (bataille napoléonienne) ; il compte environ 250 monuments, fortifications, sites remarquables et bâtiments historiques (redoutes, batteries, tombes, monument aux morts, certains éléments défensifs datent de la Seconde guerre mondiale, etc.). Parmi les éléments du paysage culturel, on distingue les témoins des événements, fortifications, cimetières, des éléments du paysage rural, dans lesquels se sont déroulés les événements, des monuments commémoratifs. En outre, il faut tenir compte d'éléments intangibles associés, toponymes, mémoires écrits, ouvrages, représentations picturales et cartes.

Le champ de bataille s'inscrit dans un paysage rural ponctué de villages traditionnels russes à l'architecture de bois. Ce sont des campagnes ouvertes, à la population clairsemée, avec des bois, des prairies le long des rivières, des champs autour des villages. C'est un paysage évolutif vivant, typique des campagnes situées à l'ouest de Moscou. C'est le fait que ce paysage ait été le cadre de la bataille de Borodino qui l'érige en paysage culturel. Après la destruction d'une partie de la campagne, trois facteurs ont contribué à ce qu'un paysage culturel émerge : un processus naturel, la reprise d'activités économiques et enfin des actions en faveur de l'émergence d'une mémoire. Le premier mémorial remonte à 1814. En 1941, les fortifications de la ligne de défense Mozhaisk (les armées nazies ont été stoppées là) sont érigées. De 1950 à 1980 a eu lieu une grande entreprise de restauration.

Une mention spéciale a été attribuée au Grand Bassin (Ganga Talao) (Île Maurice).

Le Hindu Maha Sabha, qui a soumis le dossier de candidature à l'UNESCO, est une association créée en 1925 dans le but d'unir les Indiens de l'île Maurice qui, dans le premier quart du 20e siècle, se sont vus dans l'impossibilité de rejoindre leur patrie d'origine. Hindu Maha Sabha est une société religieuse et culturelle qui a comme préoccupation le niveau de vie et le progrès de la communauté indienne de Maurice ; elle œuvre dans le champ de l'éducation, de la promotion des intérêts indiens à Maurice, dans la construction de lieux de culte, etc.

Avant 1998, le Grand Bassin (Ganga Talao) était considéré comme un site naturel remarquable par sa beauté. Puis, il a été déclaré « lac sacré », et en 1988, le premier pèlerinage au Grand Bassin a eu lieu. En 1972, de l'eau du Gange fut mélangée à celle du lac, un lien symbolique s'établissant dès lors entre le fleuve sacré de l'Inde et le Grand Bassin, qui fut rebaptisé Ganga Talao.

Le site accueille aujourd'hui près de 1000 touristes par jour ; et 450 000 pèlerins venus de toute l'île pendant le festival de Maha Shivaratri en février/mars.

Cérémonie