jump to the content

« Les Fortifications » et La Convention du Patrimoine Mondial – Valdivia,Chile 2004 et Campeche, Mexique 2005

Deux réunions internationales d’experts concernant les « Fortifications » dans les Amériques et leurs liens avec la Convention du Patrimoine Mondiale se sont déroulées successivement à Campeche, Mexico, du 12 au 15 Mars 2004 puis à Valdivia, Chile du 19-21 Janvier 2005. Les fortifications représentent l’un des éléments de patrimoine qui symbolisent véritablement l’histoire intercontinentale de l’Amérique. Alors même que chaque site fortifié est imprégné de ses symboles propres une lecture à l’échelle continentale révèle des aspects communs à l’ensemble d’entre eux. Ces Fortifications ont été jusqu’à présent des éléments sous représentés sur la liste du Patrimoine Mondial, ne mettant ainsi en valeur que certaines zones géographiques et ou certaines périodes de l’histoire. Il s’agit donc de présenter, à travers un tel projet, une lecture cohérente et extensive du patrimoine fortifié des Amériques. Notons par ailleurs que celui-ci s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Globale (1995). Cette initiative est la première initiative à tenter une lecture spécifique de l’histoire de l’Amérique du sud, des Caraïbes et d’Amérique du Nord en tant qu’ensemble cohérent, historiquement, géographiquement et architecturalement.

Les résultats de ces réunions ont permis d’orienter les analyses et les propositions dans plusieurs sens : La composition d’un corpus de documents historiques et cartographiques ; L‘élaboration de propositions historico-géographiques pour une nomination en série ; la compilation de matériaux bibliographique et archival pour préparer une nomination en série et la publication des résultats. Ceux-ci serviront comme base méthodologique pour les groupes de travail permettant la mise en place d’une coopération efficace au niveau des institutions du patrimoine de ces régions.

Les résultats des réunions sont publiés dans le World Heritage Series, Numero 19 en Anglais et en Espagnol intitulé ‘ American Fortifications and the World Heritage Convention’.