English Français

Campagne internationale pour la sauvegarde de Moenjodaro, Pakistan

En 1974, suite à l'appel du gouvernement pakistanais, l'UNESCO a lancé la campagne internationale pour la sauvegarde de Moenjodaro. Elle a duré jusqu'à 1997 et a mobilisé environ 8 millions de dollars US, alloués par les Etats membres pour financer des mesures de conservation à grande échelle qui visaient à protéger le site des inondations, à organiser des activités nationales de renforcement de capacités, ainsi qu'à installer un laboratoire pour la conservation et le suivi.

La campagne internationale pour la sauvegarde du site consistait notamment à mettre en place un contrôle de la nappe phréatique grâce à l'installation de puits tubulaires, à effectuer des travaux de correction des cours d'eau, et à organiser la conservation des restes structurels, l'aménagement paysager et la plantation. Toutes ces activités ont été menées à bien par des experts nationaux et internationaux avec le concours de la population locale. Grâce à la campagne, on estime à environ 150 millions le nombre de personnes (écoliers inclus) ayant reçu des informations sur Moenjodaro et la civilisation de l'Indus.

De plus, un projet du PNUD pour le renforcement des capacités dans la gestion du patrimoine mondial a été mis en œuvre avec succès, notamment grâce au fonds-en-dépôt japonais. Les objectifs immédiats étaient d'apporter des équipements et des connaissances au laboratoire afin qu'il puisse développer des méthodes de conservation pour les structures de briques antiques. Le projet a permis de mettre en place des méthodes de conservation basées sur la collecte de données sur le sel et l'humidité. L'un de ces projets est la protection des briques antiques en enduisant les murs extérieurs de mortier afin qu'il forme une couche sacrificielle sur laquelle le processus de détérioration peut avoir lieu.

Sites du patrimoine mondial