English Français

Forum des jeunes sur le Patrimoine Mondial et la Traite Négrière Transatlantique (1999)

Dakar-Gorée, Sénégal, 23-26 août 1999 

Evénement et objectifs

En mobilisant les jeunes issus de différentes écoles venant du monde entier, l'UNESCO a voulu, par le biais du Réseau du système des écoles associées :

  • sensibiliser les jeunes à la nécessité de préserver le patrimoine mondial pour les générations futures,
  • mieux faire connaître aux jeunes ce douloureux chapitre de l'histoire de l'humanité que représente la traite négrière transatlantique,
  • « briser le silence » qui entoure cette tragédie et lui donner la place qui lui revient au sein des programmes scolaires,
  • obtenir des jeunes un engagement solennel sur les deux sujets que sont le patrimoine mondial et la traite négrière.

Consciente du fait que c'est en connaissant le passé que les jeunes pourront comprendre le présent et mieux préparer l'avenir, l'UNESCO a eu la volonté, non pas de nourrir les rancœurs, ni d'oublier le passé, mais de le faire connaître aux jeunes et de leur apprendre à pardonner.

Quant aux enseignants, ils ont pu prendre connaissance de la nouvelle malette pédagogique produite par l'UNESCO, intitulée « Le Patrimoine mondial entre les mains des jeunes : connaître, aimer, agir » ainsi qu'une malette sur la traite négrière, intitulée « Briser le silence ».

Résultat         

Le Forum a été un carrefour d'échanges entre les jeunes, favorisant ainsi le dialogue interculturel qui est à la base du respect mutuel et de la solidarité entre les peuples.

Le Forum a permis aux enseignants :

  • d'échanger leurs expériences acquises en ce qui concerne l'éducation en faveur du patrimoine mondial et l'amélioration de l'enseignement relatif à la traite,
  • de recevoir une formation pour l'utilisation de la malette pédagogique sur le patrimoine mondial,
  • de faire des propositions pour le développement du projet sur la traite et du projet des jeunes en faveur du patrimoine mondial.

Déclaration des enseignants

Les jeunes des continents africain, européen et américain se sont réunis du 22 au 26 août 1999 à Dakar et Gorée dans le cadre du Forum des jeunes sur le
« Patrimoine mondial et la traite négrière transatlantique ».

A cet effet, nous, coordonnateurs de projets et encadreurs des jeunes élèves ayant pris part à ce forum :

  • considérons, à la suite des différentes communications qui nous ont été présentées, que la traite négrière transatlantique a porté un préjudice certain à l'Afrique, particulièrement à ses structures économiques, politiques et sociales ;
  • constatons qu'elle a contribué par le transfert des populations africaines et leur dissémination dans différents points du globe au rapprochement des peuples ;
  • estimons que l'histoire véritable de la traite négrière transatlantique reste méconnue par la plupart des peuples ;
  • considérons en outre que le patrimoine culturel et naturel des peuples se dégrade continuellement ;
  • considérons que le patrimoine constitue le meilleur symbole de l'affirmation de l'identité culturelle d'un peuple ;
  • considérons que ce patrimoine est aussi une source sûre d'enrichissement des cultures.

Nous lançons un appel solennel à la conscience collective pour :

1°) rétablir la vérité historique afin de briser le mur de silence qui entoure la traite négrière transatlantique, en ayant comme souci principal d'aboutir à une compréhension mutuelle entre les peuples ;

2°) réaliser l'unité des peuples qui ouvriront leurs portes pour bâtir un monde nouveau.

Pour cela, nous :

  • demandons à tout un chacun de contribuer efficacement à l'élimination des différences entre les peuples afin de préparer un monde meilleur car libéré de toute forme d'injustice ;
  • attirons l'attention des peuples du monde sur la nécessité de s'ériger en gardien du patrimoine mondial, joie de tout être libre ;
  • invitons solennellement les autorités de tous les pays du monde à tout mettre en œuvre pour introduire dans les programmes scolaires, si ce n'est pas encore fait, l'enseignement de la traite négrière transatlantique ainsi que du patrimoine mondial pour permettre aux jeunes générations de comprendre davantage l'importance du patrimoine mondial dont elles sont les futures protectrices, et surtout de mieux connaître les fondements véritables et les conséquences exactes de la traite négrière transatlantique;
  • estimons par conséquent qu'il est impérieux de s'atteler à la confection d'un matériel didactique sur la traite négrière transatlantique afin de favoriser la mise à jour des approches pédagogiques, qui passe tout d'abord par une collaboration directe entre les écoles associées, les structures muséales et les chercheurs ;
  • demandons aussi la mise sur pied de réseaux d'abord nationaux puis régionaux pour un échange fructueux de nos expériences respectives, voie de transition vers une civilisation universelle.
Etats parties (1)