English Français
Aidez maintenant !

Mise en valeur du Darjeeling Himalayan Railways

La ligne de chemin de fer du Darjeeling Himalayan Railway (DHR) a été inscrite en 1999 et fait partie d’un bien en série étendue en 2005 et 2008 à deux autres chemins de fer du XIXe siècle le Nilgiri et le Kalka.

Inauguré en 1881, la construction du DHR a nécessité des solutions ingénieuses pour limiter la construction d’ouvrages d’art complexe, et la ligne traverse des paysages d’une grande beauté. Lors de l’inscription du DHR sur la Liste du Patrimoine Mondial, ICOMOS a attiré l’attention sur l’absence de zone tampon autour du site et sur la fragilité de celui-ci. A la demande des autorités indiennes une assistance technique en matière de conseil et diagnostic a été apporté sur plusieurs années. L’enjeu est de trouver des solutions en matière de gestion d’un grand territoire, gérer un linéaire continu sur plusieurs kilomètre et conserver du patrimoine industriel immobilier et mobilier toujours en usage.

Pour gérer la gestion du territoire et palier à l’absence de zone tampon, la conception d’un Parc Naturel régional inspiré du modèle français est envisagée dans un premier temps dans le cadre d’une coopération entre le West Darjeeling et la Région Languedoc Roussillon.

Malgré cela, en 2004, une mission envoyée dans le cadre de la Convention France - UNESCO a été consacrée à une étude globale du DHR, la situation socio-économique du Darjeeling, l’environnement et la faune du site, la situation des réseaux et services d’infrastructure urbaine, et enfin la structure urbaine et le patrimoine immobilier de la région. La mission a recommandé des interventions à court et à long termes pour mettre en valeur la ligne du DHR et s’appuyer sur elle comme levier de développement économique pour toute la région. Sur la base des conclusions de la mission, une stratégie de développement du site à court et moyen termes a été établie et des actions prioritaires ont été proposées, notamment en matière d’amélioration des réseaux et des infrastructures de développement économique et de préservation de l’environnement. En 2006, un important travail de sensibilisation et de contact auprès des différents partenaires a été réalisé.

Ces dernières années, le Bureau Régional de l’UNESCO à New Delhi a étendu le soutien aux chemins de fer de montagne pour l’étude et la mise en place de plan de gestion pour les trois sites. 

Etats parties (2)
Sites du patrimoine mondial
Objectifs stratégiques
  • Communautés
  • Conservation
  • Communication