English Français
© Pascal Maitre / Pascal Maitre | Image Source: Pascal Maitre

Pakistan - Les activités de l’après campagne : les ruines archéologiques de Moenjodaro

En vue de continuer à trouver des solutions à long terme aux problèmes rencontrés par les ruines archéologiques de Moenjodaro, le plan d'action 1997-2000 a été développé afin d'assurer la durabilité du travail de conservation. Des mesures de prévention utilisant la basse technologie ont contribué à la préservation du site et à la connaissance d'un mode de conservation général.

Le centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, les bureaux d'Islamabad et le gouvernement pakistanais continuent leur travail pour s'assurer de la pérennité et de l'efficience économique des solutions mises en œuvre pour la préservation des ruines archéologiques. Outre les aspects techniques de la conservation, des plans sont en cours de préparation afin de développer un rapport dynamique entre la population locale et le bien culturel, dans le but de faire évoluer positivement la situation socio-économique et la sauvegarde de Moenjodaro.

Les activités qui auront lieu sur le site classé viseront au renforcement du lien avec la population locale. Après avoir répondu aux besoins de conservation les plus urgents, il est crucial de mettre à jour d'un plan d'action intégrant le développement du tourisme durable et la création d'un parc archéologique. De cette manière, l'accent doit être mis sur le développement d'une vision à long terme qui prendra en compte les profits socio-économiques non seulement en faveur de la population mais aussi du Pakistan tout entier. Ainsi, le développement de Moenjodaro aura un objectif régional : renforcer les liens culturels entre les civilisations des côtes fluviales et maritimes.

Ces projets futurs comprennent des fouilles avec carottages à sec pour permettre de déterminer la réelle étendue de la cité, qui est estimée à 400 ha, alors que la zone du site classé mesure seulement 100 ha. Si nécessaire, une extension des frontières du site sera requise pour assurer son entière protection. Une carte topographique et une documentation plus approfondies, une stabilisation urgente des murs, un nouvel agencement paysager pour éviter l'érosion et la mise à jour de centre de documentation local sont à envisager. A travers le développement et la mise en place d'une stratégie touristique du site, la valeur de celui-ci s'améliorera considérablement.

Le musée, qui abrite des vestiges d'une valeur inestimable (sceaux sculptés, parures, ustensiles, poteries, armes, jouets) nécessite une rénovation. Avec l'implication de tous les participants, l'industrie du tourisme incluse, un tourisme à l'échelle locale peut se mettre en place, ce qui apportera une amélioration socio-économique considérable et renouvellera la notion d'appartenance à la région au sein de la population.

Le soutien actif et l'implication de la communauté internationale est d'une importance capitale afin d'assurer le succès futur de ces activités.

Etats parties (1)
Sites du patrimoine mondial